Villeneuvois : un gagnant de « Top Chef » vient cuisiner la fraise bio pour les enfants

L’exploitant agricole Marc Faugeron recevait du beau monde, ce mercredi 8 juin. Une dizaine de familles, originaires de tout le grand Sud-Ouest, sont venues arpenter les allées de ses fraises pleine terre, le temps d’une matinée, invitées par la marque d’alimentation infantile, Blédina.

C’est la cinquième fois que Blédina organise une rencontre entre consommateurs…

L’exploitant agricole Marc Faugeron recevait du beau monde, ce mercredi 8 juin. Une dizaine de familles, originaires de tout le grand Sud-Ouest, sont venues arpenter les allées de ses fraises pleine terre, le temps d’une matinée, invitées par la marque d’alimentation infantile, Blédina.

C’est la cinquième fois que Blédina organise une rencontre entre consommateurs et producteurs dans le cadre de l’événement « Cueillette des curieux », qui « suscite pas mal d’engouement. On a des familles inscrites sur liste d’attente depuis plus d’un an », remarque Ikram El Bouyahiaoui, responsable marketing chez Blédina.

Mohamed Cheikh en pleine préparation de son tiramisu aux fraises.

Mohamed Cheikh en pleine préparation de son tiramisu aux fraises.

Loïc Déquier/ « SUD OUEST »

Car en cette année 2022, enfants et adultes présents avaient la chance de pouvoir suivre un atelier culinaire avec le chef Mohamed Cheikh, gagnant de « Top Chef » en 2021. Ce dernier leur a préparé un tiramisu à sa façon en l’espace d’une trentaine de minutes, sur un piano de cuisine dressé au milieu d’une des serres de Marc Faugeron.

Pour ce faire, il a naturellement utilisé les fraises récoltées sur place. L’ambassadeur 2022 de Blédina voulait ainsi « partager ses valeurs concernant l’alimentation. Je suis un jeune papa d’un enfant de huit mois et, depuis, je me sens encore plus concerné par ce que l’on met dans nos assiettes et ce que l’on donne à manger aux gens. En tant que chef, c’est aussi de notre responsabilité. »

Fraises bio dans les pots

Marc Faugeron teste les fraises destinées à l’agroalimentaire infantile.

Marc Faugeron teste les fraises destinées à l’agroalimentaire infantile.

Loïc Déquier/ « SUD OUEST »

Et le choix du site pour ce cours de cuisine hors norme n’est pas le fait du hasard. En effet, depuis trois ans maintenant, Marc Faugeron est l’un des producteurs impliqués dans la création d’une filière bio de la fraise destinée à l’agroalimentaire. Un projet de longue haleine lancé par Blédina en 2018, en collaboration étroite avec le centre de recherche de la filière fruits et légumes en Nouvelle-Aquitaine, Invenio.

Et monter une filière destinée à l’alimentation pour les enfants n’est pas une mince affaire car « nous devons répondre à un cahier des charges bien plus contraignant que pour les adultes », explique Julia Delente, chargée de projet. Il fallait également trouver le fruit qui pouvait, à la fois, convenir à l’agroalimentaire et au producteur « donc, une fraise avec beaucoup de sucrosité, pour éviter l’ajout de sucre interdit dans les petits pots, et facilement récoltable avec une collerette qui se détache facilement », explique Marc Faugeron.

L’agriculteur a donc testé dans ses rangs une dizaine de variétés durant trois ans, avant de parvenir à en sélectionner deux « la Ruby du jardin et la Candice. Mais nous sommes encore dans une phase d’expérimentation ». C’est un savant mélange des deux qui devrait composer la future recette des purées de fraise Blédina.