Vidéo. Dordogne : Cetec, l’entreprise sachant ensacher, fête ses 50 ans

C’était un grand jour pour la famille Labrue. Régis Labrue, le PDG de Cetec industrie qui a pris la suite de son oncle Jean-Claude Labrue il y a une douzaine d’années, a organisé une fête pour le cinquantenaire de cette entreprise installée dans la zone industrielle des Gabarres à Chancelade (Dordogne). C’était également l’occasion d’inaugurer une extension de l’usine de 2 000 m² représentant un investissement…

C’était un grand jour pour la famille Labrue. Régis Labrue, le PDG de Cetec industrie qui a pris la suite de son oncle Jean-Claude Labrue il y a une douzaine d’années, a organisé une fête pour le cinquantenaire de cette entreprise installée dans la zone industrielle des Gabarres à Chancelade (Dordogne). C’était également l’occasion d’inaugurer une extension de l’usine de 2 000 m² représentant un investissement de 1,2 million d’euros, et de faire connaître les atouts d’une entreprise « qui mise beaucoup sur l’innovation, en déposant au moins un brevet par an », souligne son PDG.

Pour l’occasion, Régis Labrue avait invité ses partenaires et la presse nationale spécialisée dans l’emballage, car Cetec fait partie des leaders de la fabrication des machines de conditionnement. Sa réputation dépasse largement les frontières, puisqu’elle exporte plus de 40 % de ses fabrications. Parmi les gros clients il y a des entreprises allemandes, « qui apprécient nos fabrications sur mesure », rappelle le fondateur Jean-Claude Labrue, qui les a démarchées depuis des années.

Sur le même sujet


Le Périgord, terre d’export

Le Périgord, terre d’export

DOSSIER – Pour l’édition 2021 de son supplément Éco, “Sud Ouest” a choisi de mettre en lumière des entreprises périgourdines parties, avec succès, à la conquête du monde

95 personnes

Cetec s’est spécialisée dans la niche des machines à ensacher la nourriture pour animaux. Mais elle fabrique aussi des produits pulvérulents ou en morceaux, avec des sacs en plastique ou en papier. Elle réalise actuellement 14 millions d’euros de chiffres d’affaires et emploie 95 personnes. La société recherche toujours trois ou quatre collaborateurs de niveau BTS, notamment en électrotechnique. Les lycées Claveille et Léonard-de-Vinci de Périgueux sont de bonnes portes d’entrée vers cette entreprise. La formation en interne est aussi très importante.

« Nous maîtrisons plus de 70 % de nos fabrications pour ne pas subir les aléas de la sous-traitance », souligne Régis Labrue. Des machines qui sont toutes adaptées aux besoins de clients et dont la maintenance est souvent assurée par les équipes de Cetec. Autant que possible, le chef d’entreprise essaie d’acheter ses fournitures à des entreprises françaises. Comme dans toute l’industrie, la pénurie de matières premières actuelle doit être gérée.

Investissements

La visite des locaux permet de juger des investissements permanents : bureau d’études qui réalise les plans des machines en 3D, atelier de fraisage avec des machines numériques récentes, chaudronnerie avec découpe laser et le projet d’achat d’une nouvelle machine encore plus performante, modernisation prévue des ateliers de peinture… Une extension de 2000 m² a été réalisée depuis 2019 avec des ponts roulants et de l’espace pour monter et tester les imposantes machines fabriquées sur place. Une nouvelle extension est à l’étude pour 2023 ou 2024, afin d’améliorer certains ateliers ainsi que le confort des bureaux.

La fête des 50 ans de cette entreprise toujours familiale était aussi l’occasion de rendre hommage au fondateur Jean-Claude Labrue, 84 ans, en baptisant de son nom l’extension de l’usine. Il s’est dit « admiratif des progrès accomplis » par son neveu qui a pris sa suite : « Passer la main c’est sans doute la meilleure décision que j’ai prise », a-t-il dit avec un clin d’œil.

Ces machines qui ensachent de la nourriture pour animaux se vendent dans le monde entier.

Ces machines qui ensachent de la nourriture pour animaux se vendent dans le monde entier.

Hervé Chassain

L’entreprise réalise la plus grande partie de ses machines, de la conception à la peinture.

L’entreprise réalise la plus grande partie de ses machines, de la conception à la peinture.

Hervé Chassain

Cetec ne cesse de moderniser ses ateliers.

Cetec ne cesse de moderniser ses ateliers.

Hervé Chassain