Vague de chaleur : la consommation d’électricité augmente, la France doit en importer

« La consommation augmente » avec « un effet ventilateurs et climatisation », a indiqué une porte-parole du gestionnaire du réseau à haute tension. Un degré au-dessus des normales de saison se traduit ainsi par une augmentation de la consommation électrique d’environ 700 MW lorsqu’il fait chaud.

Sur le même sujet


Vague de chaleur en France : notre dossier

Vague de chaleur en France : notre dossier

La France fait face à une vague de chaleur « anormale » pour la période, provoquée par le réchauffement climatique. Dans le Sud-Ouest, les températures devraient dépasser les 40°C. Un phénomène de plus en plus fréquent et qui n’est pas sans risque pour la santé.

« On compte sur les importations »

RTE attend un pic de consommation de 55,5 GW jeudi à 13 heures. Par comparaison, le pic du jeudi 9 juin avait été inférieur à 52 GW.

Les niveaux attendus restent toutefois bien inférieurs à ceux de l’hiver et sont loin des records ou des pics historiques. La consommation a déjà été supérieure au mois de juin dans le passé, précise RTE.

« Il n’y a pas d’inquiétude sur la sécurité d’approvisionnement » mais « on compte sur les importations », a aussi précisé le gestionnaire du réseau haute tension. La France doit en effet compter sur ses voisins dans un contexte de faible disponibilité de son parc nucléaire, avec notamment des réacteurs à l’arrêt pour des problèmes de corrosion.

La chaleur peut aussi affecter dans certains cas la production nucléaire même si ce phénomène reste assez limité.

Certains pays comme l’Italie et l’Espagne ont récemment limité le niveau de la climatisation afin d’économiser l’énergie, en particulier dans le cadre des efforts réclamés par Bruxelles pour mettre fin à la dépendance européenne au gaz russe.