« Une partie des candidats qu’on cherche n’existent pas » : une entreprise face aux tensions de recrutement

La société de semi-conducteurs X-Fab organise une session de recrutement. Trois membres des ressources humaines reçoivent d'éventuels candidats pour leur présenter la société et le poste à pourvoir, à la mission locale de Corbeil-Essonnes (Essonne), le 10 février 2022. La société de semi-conducteurs X-Fab organise une session de recrutement. Trois membres des ressources humaines reçoivent d'éventuels candidats pour leur présenter la société et le poste à pourvoir, à la mission locale de Corbeil-Essonnes (Essonne), le 10 février 2022.

Observer trois représentants des ressources humaines de l’une des pépites de l’industrie française en pleine opération séduction de jeunes demandeurs d’emploi sans qualification a quelque chose d’étonnant. « On propose des CDD de dix mois et on peut prolonger par un CDI. Chaque année on titularise une vingtaine de personnes », lance comme un appât Régis Perron, l’un des recruteurs, avant d’interroger : « Savez-vous ce qu’on fait chez X-Fab ? » « De la logistique ? », tente celui qui lui fait face, habitué à voir cette activité conquérir le paysage autour de chez lui. « On fabrique des semi-conducteurs, ces puces électroniques qu’on retrouve dans votre téléphone, votre console de jeux. Il y en a partout ! détaille Quentin Graiz, de l’équipe RH. Les voitures électriques Tesla, vous connaissez ? ». Le regard du candidat s’allume. « Eh bien, il y a minimum 40 puces X-Fab dans chaque Tesla ! »

Comme X-Fab, en cette mi-février, La Poste, Carrefour ou Castorama participeront la même semaine à ces job datings organisés par la mission intercommunale vers l’emploi de Corbeil-Essonnes (Essonne). « Le marché s’est retourné, les entreprises ont du mal à recruter. Cela nous ouvre des perspectives qu’on n’avait pas avant pour ces jeunes », confie Djamal Cherad, directeur de la structure.

Si la guerre en Ukraine a momentanément éloigné ce sujet du débat public, elle n’a rien changé aux difficultés de recrutement sur lesquelles la Banque de France avait alerté dès l’automne. Selon son dernier point de conjoncture du 13 mars, elles se maintiennent à « un niveau élevé » et concernent la moitié des entreprises.

La société de semi-conducteurs X-Fab organise une session de recrutement à la mission locale de Corbeil-Essonnes (Essonne), le 10 février 2022. La société de semi-conducteurs X-Fab organise une session de recrutement à la mission locale de Corbeil-Essonnes (Essonne), le 10 février 2022.

Un trésor convoité

L’exemple d’X-Fab révèle combien la question est complexe. L’entreprise est implantée à quelques kilomètres du centre de Corbeil. Du boulevard verdoyant bordé de lotissements pavillonnaires, on ne distingue rien de son immense site. Juste un panneau, qui signale d’emblée qu’« X-Fab recrute ». Dans des locaux qui semblent abriter des bureaux ordinaires, se fabrique un trésor convoité de l’industrie post-Covid : la désorganisation provoquée par la pandémie a fait du semi-conducteur, fabriqué par peu d’usines dans le monde, une denrée rare. Récompensée en janvier par le prix Choose France compétitivité et innovation, X-Fab ne cesse d’augmenter son activité et prépare la relocalisation en Essonne d’une partie de sa production, aujourd’hui en Malaisie.

Lire aussi Article réservé à nos abonnés Réindustrialisation : Macron veut célébrer « l’attractivité dans les territoires »

« Dans l’année, nous aurons environ 150 postes à pourvoir, pour combler les départs à la retraite et absorber la hausse d’activité, explique sa DRH, Laëtitia Guisot. Cela fait beaucoup. Sans compter qu’une partie des candidats qu’on cherche n’existent tout simplement pas. »

Il vous reste 66.52% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.