Tourisme en Lot-et-Garonne : « Pour séjourner à Center Parcs cet été, c’est trop tard »

« Tout a été fait pour un impact environnement positif. Nous avions d’abord axé les réservations sur l’automne pour être sûr, puis nous les avons ouvertes pour l’été. C’est désormais trop tard pour ceux qui voulaient venir en juillet-août, seules quelques places subsistent en juin », commente Bruno Guth au cœur du centre village. C’est là que se découvrent deux espaces de restaurations dont les comptoirs des halles, sorte de food court aux 200 places intérieures et 100 extérieures. Des marchés de producteurs s’y dérouleront deux fois par semaine.

2 000 convives à nourrir

Le second intitulé le Bistrot de Lot-et-Garonne est en fait une collaboration avec le chef agenais Michel Dussau. La carte qui changera tous les mois fera la part belle aux fraises et aux produits locaux. « Des recettes de cuisine seront aussi élaborées avec les clients », ajoute le directeur. Les mobiliers sont arrivés. Avant le 23 mai, une phase de tests grandeur nature se tiendra jusqu’au 22 mai. Ceux des bassins et vagues et toboggans ont déjà eu lieu.

Le bistrot de Lot-et-Garonne comprend 80 couverts intérieur et autant à l’extérieur.

Le bistrot de Lot-et-Garonne comprend 80 couverts intérieur et autant à l’extérieur.

Loïc Déquier/ « SUD OUEST »

Ce qui sera cultivé n’atterrira pas forcément dans les assiettes.

L’aspect paysager est un peu moins visible : les 10 000 jeunes plants du potager permanent à destination des familles n’arriveront que mi-mai. « C’est une première pour les villages de Pierre et vacances. On pourra ici planter, toucher », dévoile Jérôme Dumas, maître d’œuvre paysage. Il dirige l’atelier interscène 3.0 (Angoulême). Mais ce qui sera cultivé n’atterrira pas forcément dans les assiettes, en raison de contraintes d’hygiène et surtout du nombre de convives à nourrir : près de 2 000 en pleine capacité. Le site, voulu 100 % piéton, comprendra trois zones potagères de ce type.

Une nouveauté pour le groupe Pierre et vacances : le quartier de la ferme.

Une nouveauté pour le groupe Pierre et vacances : le quartier de la ferme.

Loïc Déquier/ « SUD OUEST »

Et puis, à dix minutes de marche de la base, il y a le quartier de la ferme (poney-club, animalerie…), une autre des nouveautés du domaine des Landes de Gascogne. « On a construit 11 maisons qui n’existent nulle part dans le groupe », renchérit Bruno Guth. Leur architecture reprend celle des fermes landaises, les airials. Elles s’intègrent dans un espace de 2 500 m² de déambulation « nature » « Cassis, groseilles, noisettes, asperges… le challenge sera de voir comment on adapte les cultures à la pinède », s’interroge encore Jérôme Dumas. Lapins, moutons, paons compléteront bientôt le tableau… avant l’arrivée du ballet de touristes.

Encore des postes

Ce sont encore 300 personnes qui œuvrent à l’heure actuelle sur le chantier. Quasi tout le staff aurait été recruté. Restent 40 postes à pourvoir dans le secteur du nettoyage, qui peinait déjà. « Mais il y a de grandes avancées », affirme Geoffrey Baudusseau, responsable de la partie équipement.