Tourisme durable : bien notée, la région se rêve en leader

Ses résultats montrent, en outre, que la Nouvelle…

Ses résultats montrent, en outre, que la Nouvelle-Aquitaine bénéficie déjà d’une perception très positive en tant que destination touristique durable. Elle obtient la note de 6,7/10 auprès des Allemands, 7,9/10 auprès des Français, 8,1/10 auprès des Britanniques et les Espagnols lui donnent la note de 8,3/10.

Elle montre que les Français sont significativement plus sensibles au tourisme durable que leurs voisins européens directs. En effet, 52 % d’entre eux s’y disent sensibles, contre 40 % pour les Espagnols, 36 % pour les Allemands et 28 % pour les Britanniques. Sur ces 52 %, 15 % entrent dans la catégorie « sensibles engagés », ceux qui disent choisir des prestataires engagés dans une démarche de qualité ou un label de tourisme durable au moment de réserver pour leurs séjours.

Campings et villages vacances en avance ?

Cette étude souligne que des efforts pour séduire ces publics ont été faits par les acteurs de l’œnotourisme, tandis que ceux de l’écotourisme et de l’itinérance douce montent en puissance dans la région. Elle révèle également que les acteurs du nautisme et des loisirs sportifs pilotent des politiques volontaristes (49 labels pavillon bleu pour les ports et les plages).

Quant aux acteurs de l’hébergement collectif (résidences de vacances, villages vacances) et de l’hôtellerie de plein air, ils encouragent la mise en œuvre de démarches de développement durable. C’est un peu moins vrai pour les hôtels, peu labellisés en raison des coûts associés aux démarches, qualité ainsi qu’à la faible notoriété de ces labels.

Sur le même sujet


Tourisme durable : l’hôtellerie fait sa révolution verte

Tourisme durable : l’hôtellerie fait sa révolution verte

Des gîtes indépendants aux grands groupes hôteliers, les établissements de tourisme sont de plus en plus nombreux à s’engager dans une démarche respectueuse de l’environnement. Une tendance désormais prise en compte par le classement hôtelier qui décerne les étoiles

Autant de constats qui justifient l’intérêt de l’étude et la volonté de la Région Nouvelle-Aquitaine d’en tirer sa feuille de route à 2030. D’autant que si les professionnels sont demandeurs d’accompagnement, financier notamment, les touristes devraient répondre présent.