Tourisme : comment visiter le Périgord sans pétrole

La SNCF et la Région Nouvelle-Aquitaine, via le réseau des trains express régionaux (TER), ont mis des moyens en commun pour faire la promotion des déplacements sans pétrole à travers des brochures donnant des idées de destinations et de balades.

« Du tourisme durable qui intéresse des Parisiens qui, à 65 %, n’ont pas de voiture », souligne Sylvie Chevallier, présidente du Comité départemental du tourisme. Le président Germinal Peiro met de son côté en avant le développement du vélo avec les véloroutes et voies vertes, comme la Flow Vélo qui va de Thiviers à l’océan ou celle qui part de Trélissac vers Arcachon, sans oublier Sarlat-Cazoulès qui sera améliorée vers le Lot. Des cyclistes qui peuvent être transportés en train, avec la gratuité pour leur bicyclette.

La convention a été signée entre le Département et la SNCF, lundi 21 mars.

La convention a été signée entre le Département et la SNCF, lundi 21 mars.

Philippe Greiller

Idées de balades

Avec Charles-Pardoux Civreis, responsable des TER Limousin-Périgord, le Département a signé un partenariat de cinq ans pour multiplier l’information des voyageurs sur Internet et via des dépliants diffusés dans les gares et offices de tourisme. « La Dordogne sans pétrole » propose 21 idées de balades à partir des gares, permettant de se passer de voiture.

De nombreux sites patrimoniaux sont desservis par le train comme Les Eyzies (avec une réduction au musée de Préhistoire pour les utilisateurs de TER), Sarlat, Belvès, Cadouin depuis Le Buisson, Périgueux, Saint-Jean-de-Côle depuis Thiviers, Campagne depuis Le Bugue…