Tonneins : la K-Ryole électrique lève 10,5 millions et va créer 100 postes

La société créée il y a six ans réalise 6 millions d’euros de chiffre d’affaires via ses remorques électriques qui permettent à un cycliste de tracter sans effort une charge utile pouvant aller jusqu’à 500 kg. Un système adopté par des acteurs de la logistique de centre-ville comme Stuart, La Poste, Dott, Monoprix ou encore des acteurs du BTP comme Bouygues, Kiloutou, Vinci… soit au total 120 clients. Actuellement la remorque motorisée de la société K-Ryole connaît un fort développement, notamment en raison de la montée en puissance du phénomène de bannissement des véhicules utilitaires légers (VUL) des centres-villes. Ces VUL seront d’ailleurs interdits à Paris dès 2023.

Il y a quelques mois, c’est à Tonneins que l’équipe de K-Ryole a choisi d’installer son usine.

Il y a quelques mois, c’est à Tonneins que l’équipe de K-Ryole a choisi d’installer son usine.

K-Ryole

100 recrutements lancés

L’an dernier, K-Ryole, soutenue par Val de Garonne Développement et la Région Nouvelle-Aquitaine, s’est dotée à Tonneins d’une usine qu’elle veut faire monter en puissance. Cela passera par du recrutement. « Nous allons tripler nos équipes d’ici 2024, notamment en Lot-et-Garonne », assure Aurélien Couderc, directeur du pôle client de K-Ryole.

La société qui compte 50 collaborateurs, dont une quinzaine à l’usine de Tonneins, vient de lancer les recrutements de 100 personnes supplémentaires via son site internet.