Surf : l’économie de la glisse a le vent en poupe

Franck Laporte-Fauret est le directeur exécutif d’Eurosima, l’association européenne des industriels de la filière glisse.

Franck Laporte-Fauret est le directeur exécutif d’Eurosima, l’association européenne des industriels de la filière glisse.

Eurosima

Quelle est la conjoncture pour les acteurs de la filière glisse en ce début de saison 2022 ?

La filière glisse connaît une croissance certaine depuis les deux dernières années. Le marché du matériel technique et des accessoires se développe fortement. C’est lié à la tendance, qui montre un engouement pour les loisirs de plein air depuis les confinements. Sur le forum, nous aurons plus d’une cinquantaine d’offres d’emploi à saisir. Ce sont, pour la majorité, des postes saisonniers, avec des CDD, mais nous avons aussi des CDI.

Quels secteurs recherchent particulièrement de la main-d’œuvre ?

Il y en a plusieurs. Sur le terrain de l’enseignement et du monitorat, les demandes sont à la hausse, entre le nombre de clubs, celui des pratiquants et le développement de nouveaux types d’hébergement, les surf camps, avec des sessions au programme. Des besoins se font également sentir dans les points de ventes. Les compétences techniques sont recherchées, des formations existent. Au niveau des entreprises, ce sont surtout des emplois liés aux nouveaux métiers du digital qui sont recherchés, avec l’e-commerce qui occupe une part de plus en plus importante de leurs chiffres d’affaires.

Concernant ces offres d’emploi à pourvoir sur le littoral landais, le salaire reste-t-il un argument ?

Le problème majeur qui se pose n’est pas celui des rémunérations, mais celui du logement. Cela sera évoqué lors d’une des tables rondes du forum, à 15 heures, sur « les enjeux et l’attractivité du territoire en termes d’emploi. » Ce sujet dépasse la filière, il concerne tous les autres secteurs de l’économie. Avec des saisonniers, ou des salariés, qui se retrouvent dans l’impossibilité de se loger, des offres d’emploi ont du mal à être pourvues.

Où en est le dossier qui permettrait aux Landes de retrouver une étape du circuit mondial de surf ?