Suisse : l’espace aérien « est rouvert » après 2 heures de fermeture suite à une panne informatique

Défaillance d’un composant informatique

Skyguide, l’entreprise chargée du contrôle aérien dans le pays alpin, n’a pas dans un premier temps précisé l’origine du dysfonctionnement. La piste d’une cyberattaque semble pour l’heure écartée, rapporte le quotidien suisse « Le Temps », la cause de la panne serait liée à la défaillance d’un composant informatique, selon les premières investigations effectuées par l’entreprise.

« Le problème technique chez Skyguide a été résolu et la fermeture de l’espace aérien a été levée à 08 h 30, heure locale. L’espace aérien suisse est rouvert et les opérations de vols au-dessus de la Suisse ainsi qu’aux aéroports de Genève et de Zurich reprennent », avait annoncé Skyguide dans un tweet.

Les vols reprennent, des retards à prévoir

À la suite de la panne, l’espace aérien suisse avait été totalement fermé « pour des raisons de sécurité », avait indiqué l’entreprise, qui a dit déplorer cet incident et ses conséquences pour ses clients, partenaires et passagers.

Cette mesure qui interdisait tout survol du pays a forcé des avions à se détourner vers des aéroports dans les pays voisins. Selon l’agence ATS-Keystone, des vols internationaux à destination de la Suisse ont été détournés notamment vers l’aéroport de Milan dans le nord de l’Italie.

À Zurich, le grand hub aérien en Suisse, l’aéroport a annoncé que « les opérations aériennes fonctionnaient à nouveau à 100 % de leur capacité depuis 10 h 00 » mais « des retards sont à prévoir aujourd’hui », précisait un tweet, qui a appelé les voyageurs à vérifier les départs auprès de leur compagnie aérienne.

« Bonne nouvelle ! Le trafic aérien a repris progressivement depuis 8 h 30 », a tweeté de son côté l’aéroport de Genève, qui avait été le premier à annoncer une reprise progressive du trafic aérien. Plusieurs vols ont cependant été annulés.

2 000 passagers affectés

Si les vols ont repris, le retour à la normale ne se fera pas avant demain matin « aux premières heures », a indiqué Ignace Jeannerat, le porte-parole de l’aéroport de Genève, précisant qu’environ 2 000 personnes sont affectées. À Genève, des dizaines de voyageurs dépités, leur téléphone collé à l’oreille, s’attroupaient devant le panneau des départs.

Les voyageurs font la queue à l’aéroport de Genève.

Les voyageurs font la queue à l’aéroport de Genève.

FABRICE COFFRINI/AFP

« Je sais pas du tout comment on va faire. Les vacances sont plutôt remises en question »

« On essaie de trouver une solution depuis Lyon, mais pour le moment on n’a rien », a relaté Sandrine Vert, 52 ans, en partance pour Split en Croatie avec sa famille, venue à l’aéroport de Genève depuis Annecy, en Haute-Savoie. « Je sais pas du tout comment on va faire. Les vacances sont plutôt remises en question », a-t-elle ajouté, alors que la famille s’affairait à trouver quelqu’un pour les récupérer à Genève tout en réorganisant la location de vacances.