Saint-Jean-d’Angély : Chausson matériaux voit les choses en grand avec sa plateforme 2.0

Selon les responsables du projet, Chausson matériaux, il s’agit ni plus ni moins de la plus grande plateforme automatisée concernant le bois en Europe. Doté d’outils de…

Selon les responsables du projet, Chausson matériaux, il s’agit ni plus ni moins de la plus grande plateforme automatisée concernant le bois en Europe. Doté d’outils de haute technologie, ce site est en cours d’achèvement. « Nous sommes en phase d’essais pour au moins encore trois mois, une unité comme cela nécessite des ajustements », révèle Nicolas Duarte, responsable des sites industriels dédiés au bois chez Chausson matériaux. Car ce bâtiment d’une hauteur de 20 mètres fonctionnera notamment avec trois robots… fabriqués en France par l’entreprise Alfi. Ces machines serviront à, partir d’un seul code-barres posé sur le bois dès sa réception, à déplacer, ranger et préparer à l’expédition. Cette plateforme peut stocker jusqu’à 20 000 m³ de bois.

Un des trois robots de la plateforme.

Un des trois robots de la plateforme.

Ph. B.

« Nous aurons les principales essences de bois nécessaires à la construction : du sapin, du chêne, du pin, du peuplier… », révèle Johnny Trouvé, le responsable de la plateforme angérienne. Le bois arrivera ici en provenance de France mais aussi de destinations plus lointaines comme les Pays Baltes. À la fin de l’année, ce bois pourra aussi être transformé dans un atelier de fabrication qui devrait sortir de terre à quelques mètres de la plateforme. On y concevra charpentes, terrasses bois et autres pergolas.

Le bâtiment pourra stocker 20 000 m³ de bois.

Le bâtiment pourra stocker 20 000 m³ de bois.

Ph. B.

50 salariés à terme

Ce nouveau bâtiment industriel ressemblera à une plateforme 2.0. Mais si l’automatisme y sera roi, l’humain ne sera pas oublié pour autant. « Nous avons veillé à instaurer de bonnes conditions de travail et nous avons dédié un étage complet de 150 m2 dédié au repos et au confort de nos salariés », insiste Nicolas Duarte. Même si le bâtiment ne sera pas HQE (haute qualité environnementale), il adoptera certaines recommandations liées à la protection de l’environnement. Des récupérateurs d’eau de pluie seront installés. Sur ce site (plateforme et ateliers), une cinquantaine de salariés travailleront.

« Notre recrutement est quasiment bouclé, le personnel administratif va arriver en mai, pour l’instant, ces salariés sont en formation », explique Nicolas Duarte. « Nous recruterons un peu plus tard, durant l’été, quelques caristes », ajoute Johnny Trouvé. Pourtant aussi difficile à trouver qu’une aiguille dans une botte de foin, un responsable de maintenance a été déniché. « Il a été séduit par la qualité de notre projet innovant », estime Nicolas Duarte qui gère l’autre plateforme dédiée au bois de Chausson matériaux. « Elle se situe à Égletons en Corrèze mais elle est beaucoup moins automatisée que celle-ci. »

Peu de nuisances

Même s’il y a peu d’habitations aux alentours, une ferme et quelques maisons isolées, les nuisances seront moindres. « Nos chariots élévateurs sont électriques, ne font quasiment pas de bruit », complète Johnny Trouvé. Quant au ballet des poids lourds, il devrait être modeste. « Selon nos estimations, nous enregistrerons le passage d’une vingtaine de camions par jour », dévoile Nicolas Duarte.

Ce nouveau bâtiment servira de lieu de stockage pour… Chausson matériaux elle-même. « Effectivement, nous disposons de 470 agences en France et l’implantation de Saint-Jean-d’Angély sera complémentaire à celle d’Égletons », poursuit Nicolas Duarte. D’autant que le groupe de Haute-Garonne a racheté en 2021 « Bois et matériaux » (ex-Réseau Pro), très présent dans l’Ouest et le Nord de la France. « Cela représente une centaine d’agences supplémentaires pour Chausson matériaux », continue Nicolas Duarte.

Le site devrait être opérationnel en septembre.

Le site devrait être opérationnel en septembre.

ph. B.

Un autre établissement à Saint-Jean-d’Angély

Les bricoleurs du dimanche qui pensaient se réjouir de la mise en service de cette plateforme en seront pour leurs frais. Le site ne sera pas ouvert au grand public. Aucune vente directe ne sera possible aux particuliers. En revanche, Chausson matériaux s’apprête à construire, toujours à Saint-Jean-d’Angély mais sur la zone d’activités de la Grenoblerie, un autre bâtiment qui sera cette fois accessible à tous.