Royan : le glacier et confiseur Lopez va quitter le front de mer pour le centre-ville

« Sur le front de mer, nous sommes arrivés à saturation. J’ai envie de travailler autrement pour renforcer notre gamme de produits et rester ouvert à l’année et non plus être dépendant des pics saisonniers », explique-t-il. Son frère Romain, lui, a déjà physiquement quitté le front de mer et la Case à Lopez pour ouvrir le restaurant La Cocotte givrée à Mornac-sur-Seudre avec sa femme Jeanne.

Maxime Lopez aurait bien aimé que tout s’enchaîne de façon fluide pour que la vente des murs du front de mer coïncide avec l’ouverture de la nouvelle boutique en centre-ville. Mais dans le monde du commerce, tout ne se passe jamais comme prévu. « Le planning est tel qu’on ne pourra pas ouvrir cet été sur le front de mer et que le nouveau local ne sera pas encore prêt », avoue-t-il. Raison pour laquelle le point de vente de Pontaillac va ouvrir sept jours sur sept et voir ses plages horaires élargies pour répondre à la demande.

Les trois générations de la famille Lopez qui s’est installée sur le front de mer de Royan en 1977.

Les trois générations de la famille Lopez qui s’est installée sur le front de mer de Royan en 1977.

Famille Lopez

Le repreneur des locaux du front de mer, lui, ne s’est pas encore fait connaître. Pour l’instant rien n’a filtré sur l’activité qu’il entend mener, mais cet investisseur disposera d’une surface commerciale importante. Une chose est sûre, ce ne sera pas de la vente de glaces ou de la confiserie, clause de non-concurrence oblige. Maxime Lopez doit avoir déménagé les lieux à la fin du mois d’avril avec un pincement au cœur. « On est là depuis 45 ans quand même. » L’adresse exacte de son point de chute reste pour l’instant secrète.

Moins mais mieux

« Nous avons ouvert la boutique de Pontaillac en 2014 pour désengorger celle de Royan. Sauf que le nouveau point de vente a trouvé sa clientèle sans que la pression ne baisse sur le front de mer. » Or, le maître artisan glacier ne veut pas sacrifier la quantité à la qualité. Ce nouveau cadre ouvert à l’année lui permettra, à lui et à son équipe, d’étoffer la gamme de produits proposés avec par exemple des entremets glacés. « Le savoir-faire qui existe chez nous ne peut pas, pour l’instant, s’exprimer complètement. C’est également pour ça qu’on déménage. »

Le savoir-faire de la famille Lopez s’exprime dans la glace artisanale mais aussi la confiserie comme ici avec la fabrication de berlingots.

Le savoir-faire de la famille Lopez s’exprime dans la glace artisanale mais aussi la confiserie comme ici avec la fabrication de berlingots.

Archives « SO »/ Samuel Honoré