Royan : la saison de l’éco-pâturage reprend avec 13 moutons

Maurice Gruget et son chien Coco ont accompagné le bétail ce mercredi 27 avril.

Maurice Gruget et son chien Coco ont accompagné le bétail ce mercredi 27 avril.

Nathalie Daury-Pain

Mais le maître et l’animal ne sont pas inquiets. Ils savent que les moutons sont entre de bonnes mains dans la prairie royannaise. « Là, ils sont un peu inquiets mais vous verrez, demain, ils seront tranquilles sous les arbres et les voitures ne les gêneront pas. »

Des naissances l’an dernier

La convention qui lie les Moutonniers et la Ville de Royan court depuis 2016 dans un but d’éco-pâturage. « Au lieu de tondre mécaniquement la prairie six ou sept fois par an, une seule fois suffit », explique Philippe Couderc, responsable du service espaces verts et environnement. « Les riverains sont habitués depuis ces quelques années et tout se passe bien. »

Ce sont les moutons qui font le travail, une façon bien plus naturelle de conserver des espaces verts en ville et diversifier les modes de gestion. Tous les jours, un agent municipal passe renouveler l’eau et s’assurer que tout va bien. L’année dernière, un événement particulier a ponctué l’éco-pâturage. « Deux brebis ont mis au monde des petits », se rappelle Damien Nouguès, responsable du service environnement à la Ville de Royan. « Il y a eu des jumeaux et des triplés, ce qui est rarissime chez les moutons. Malheureusement, un des triplés n’était pas viable. Notre agent a tout fait pour le sauver mais cela n’a pas été possible. »

Les moutons passent l’été avenue du Québec, une prairie voisine du Vallon de Ration.

Les moutons passent l’été avenue du Québec, une prairie voisine du Vallon de Ration.

Nathalie Daury-Pain