Rappel massif de pizzas surgelées Buitoni après détection de la bactérie E.Coli dans une pâte

Dans un communiqué, la marque demande aux consommateurs ayant acheté des pizzas surgelées Fraîch’Up avant le 18 mars 2022 de ne pas les consommer et de jeter les produits. Le communiqué ne précise pas les volumes ni les pays concernés.

Sur le même sujet


Intoxication alimentaire : comment se protéger de la bactérie E.Coli ?

Intoxication alimentaire : comment se protéger de la bactérie E.Coli ?

Le risque d’intoxication alimentaire ne doit pas être pris à la légère. C’est en substance le message de rappel de Santé publique France à la suite de la recrudescence de signalements de contaminations graves et au décès de deux enfants en février. Tous deux ont été induits par un syndrome hémolytique et urémique (SHU), lui-même provoqué par une intoxication à la bactérie Escherichia Coli.

« Les autorités publiques sont en train d’investiguer sur la recrudescence de cas de syndrome hémolytique et urémique (SHU) liés à des E.Coli pour en comprendre l’origine », a déclaré Pierre-Alexandre Teulié, directeur général chargé de la communication de Nestlé France. « Il n’existe aucun lien avéré entre nos produits et les intoxications survenues », a-t-il précisé, ajoutant que le rappel était une « initiative de Buitoni au nom du principe de précaution ».

Remboursement

Les autorités sanitaires ont annoncé le 12 mars que la recrudescence des cas de contaminations graves à la bactérie E.Coli avait causé la mort de deux enfants en France depuis le début de l’année.

Les investigations avec les douanes, l’Institut Pasteur et d’autres directions (alimentation, concurrence, consommation et répression des fraudes) se sont poursuivies pour identifier une éventuelle source de contamination et mettre en place les « mesures appropriées » comme des rappels de produits.

« Nous avons été avertis qu’une pizza non consommée présentait une trace d’Escherichia coli au-delà de la limite des normes réglementaires », a déclaré Teulié. « Une des caractéristiques des pizzas surgelées, c’est que les Escherichia coli disparaissent avec la chaleur, une pizza passée au four ne présente plus de danger si elle est consommée », selon lui.

Les consommateurs peuvent prendre une photo de l’emballage avec les références pour être remboursés en contactant le service consommateurs, ajoute la marque, en présentant ses excuses aux consommateurs.