Présidentielle : « Si j’étais candidat »… Quelles sont les propositions des internautes de « Sudouest.fr » ?

» Participer à notre consultation citoyenne jusqu’au 24 avril

Pouvoir d’achat

Inflation, explosion du prix de l’énergie… Le pouvoir d’achat est la principale priorité des Français pour cette élection présidentielle, et cela se vérifie à travers cette consultation. « Contradicteur apaisé » (pseudonyme d’un des participants au débat), souhaiterait « la mise en place d’un plan de relance économique » en favorisant la réparation des appareils électroménagers à moindre coût. « Cro Bard » pense au porte-monnaie des étudiants et propose que chaque université soit dotée d’une épicerie solidaire pour « permettre à tous les étudiants d’accéder à une alimentation correcte. »

S’ils étaient président de la République, « Pad Bol » et « Discoureur inconnu » opteraient pour une renationalisation totale des « essentiels » et des « services publics ». Des propositions reprises par les candidats de gauche. Ainsi Fabien Roussel (PCF) plaide pour la nationalisation de plusieurs entreprises comme Total et Engie. Idem pour Jean-Luc Mélenchon (LFI) qui souhaite aussi nationaliser l’eau, les autoroutes et les aéroports. Yannick Jadot (EELV) rachèterait les 16 % de parts restantes du capital d’EDF, entreprise où l’État est actionnaire à 84 %.

Retraites

Rehaussement de l’âge minimum de départ à la retraite, maintien à 62 ans, ou baisse à 60 ans ? Chaque candidat a sa proposition. Pour les internautes de « Sud Ouest », il faudrait surtout une revalorisation des pensions des retraités. « Alain Touron » et « Joseph Polaszek » souhaitent une indexation des retraites sur l’inflation. Une proposition qui se retrouve dans le programme de Nicolas Dupont-Aignan (DLF).

Cette revalorisation pourrait aussi venir de la baisse de la contribution sociale généralisée (CSG) pour les retraités selon « Intervenant Apaisé ». « Jeune retraitée, j’ai une retraite maigrichonne. […] Nous avons cotisé tout au long de notre activité de salarié, nous sommes encore et toujours pénalisés par les taxes », explique-t-elle. Aujourd’hui, la CSG est fixée à 8,3 % pour les pensions de retraite.

Santé

La santé a particulièrement retenu l’attention des internautes puisque 46 propositions ont été soumises au vote. Soutenu par 77 personnes, « Cro Bard » rêve de « retrouver un service d’urgences hospitalières digne » et « ne plus avoir à attendre entre 6 et 7 h aux urgences de certains gros hôpitaux ».

La revalorisation des métiers de santé est aussi beaucoup demandée. « Renand Culse » suggère « de payer les heures supplémentaires, de prévoir des primes de risques […] et des salaires à la hausse ». Nombreux sont les candidats souhaitant réformer l’hôpital public. Marine Le Pen (RN) a pour objectif une augmentation de salaire de 10 % de plus, que ce que prévoit le Ségur pour les infirmiers. Emmanuel Macron (LREM) souhaiterait recruter 50 000 infirmiers et aides-soignants dans les Ehpad.

Sur le même sujet


Présidentielle. Santé : quelles sont les propositions des candidats  ?

Présidentielle. Santé : quelles sont les propositions des candidats  ?

« Sud Ouest » a décortiqué pour vous le programme des candidats ou prétendants à la candidature à la présidentielle. Voici quelles sont leurs intentions pour la santé et l’hôpital public, après deux années marquées par la pandémie de Covid qui a mis en évidence les carences du secteur

Pour « Débatteur Anonyme », les mesures pour améliorer la vie des personnes handicapées sont primordiales. Valérie Pécresse (LR) en a fait un sujet important de sa campagne. Elle veut revoir le statut des accompagnants d’élèves en situation de handicap (AESH) et plus d’inclusion des enfants handicapés en milieu scolaire ordinaire. Quant à Jean-Luc Mélenchon, il compte « favoriser l’emploi des travailleurs handicapés aux compétences reconnues » et « surveiller les licenciements masquant une discrimination ».

Éducation

En matière d’éducation, quelques internautes pensent qu’il existe un nivellement par le bas de l’école publique. « Didier Chateau » souhaite « un retour de l’école républicaine » et « Jean-Jacques Bernard » évoque une « dérive de notre enseignement ». Une analyse qui rejoint celle du candidat d’extrême droite Éric Zemmour qui veut « recentrer l’enseignement autour des savoirs fondamentaux » et le retour du ministère de l’Instruction publique en lieu et place du ministère de l’Éducation nationale.

D’autres internautes sont convaincus que l’amélioration de la qualité de l’enseignement en France doit passer par la hausse des salaires des professeurs. « Parce que la jeunesse est notre avenir, il faut que les meilleurs d’entre nous se mobilisent autour d’eux. Et comment faire sans offrir un salaire décent ? », estime « Renand Culse ». Une idée qui est partagée par Anne Hidalgo (PS) puisqu’elle veut doubler le salaire des enseignants. Philippe Poutou (NPA) propose, lui, une augmentation des salaires de 33 %.

Environnement

Malgré l’importance du problème, la crise climatique est la grande absente des débats du premier tour. Les sujets environnementaux se sont principalement focalisés sur l’énergie. « Renand Culse » et « Didier Chateau », soutenus par 119 personnes, pensent à une relance du nucléaire pour « assurer une indépendance énergétique ». Suggestions appuyées par Fabien Roussel, qui juge le nucléaire comme le moyen « de sortir des énergies fossiles et d’investir dans une énergie décarbonée ».

Pourtant, d’autres tel que « Débatteur Michel R » sont persuadés qu’il faudrait plutôt développer les énergies vertes et augmenter les aides aux travaux d’isolation. Une idée soutenue par Yannick Jadot qui désire mettre en œuvre un plan de rénovation des logements et bâtiments à hauteur de 10 milliards d’euros.

Sur le même sujet


Présidentielle et nucléaire : ce que proposent les candidats

Présidentielle et nucléaire : ce que proposent les candidats

L’avenir de la production électrique dans le pays fait l’objet de propositions diamétralement opposées de la part des candidats à la présidentielle. Le nucléaire focalise ces différences d’approche, entre ceux qui veulent en sortir et ceux qui veulent le relancer

Égalité femme – homme

Seulement 12 propositions pour « l’égalité femme – homme », le sujet n’a visiblement pas trouvé preneur. « Participant Passionné » estime qu’il faudrait que l’on « soit tous égaux ». « Études égales, compétences égales, responsabilité égale, salaires égaux et évolution égale : ça ne se discute plus ! ». Pour « Sandrine Dumas », l’égalité des sexes doit être totale, elle suggère que le premier chiffre du numéro de sécurité sociale (1 pour les hommes et 2 par les femmes) doit être changé par F (femme), H (homme) et T (transgenre).