MotoGP : le sans-faute de Quartararo et la grosse bourde d’Espargaro en Catalogne

Les Ducati Pramac de l’Espagnol Jorge Martin et du deuxième Français de la grille Johann Zarco l’accompagnent sur le podium.

Zarco a notamment profité d’une incroyable erreur de l’Espagnol Aleix Espargaro (Aprilia), qui a cru la course terminée à un tour de la fin alors qu’il occupait la troisième place, pour lui chiper la position.

« J’ai d’abord pensé qu’il avait un problème mécanique, mais ensuite j’ai compris qu’il était en train de saluer le public »

« J’ai d’abord pensé qu’il avait un problème mécanique, mais ensuite j’ai compris qu’il était en train de saluer le public », a raconté à l’arrivée le Français, qui pensait échouer au pied du podium devant des supporters français venus nombreux ce week-end en Espagne.

Devant, le champion du monde en titre, parti en troisième position sur la grille dans la fournaise catalane, a signé un excellent départ et s’est emparé de la tête de la course dès les premiers tours de roues. Il a ensuite progressivement creusé l’écart pour s’imposer avec plus de 6 secondes d’avance.

Le Niçois de 23 ans compte désormais 147 points au championnat, contre 125 points pour son poursuivant Espargaro, qui termine finalement 5e de la course.

Aleix Espargaro (Aprilia) s’est vu arriver un tour trop tôt

Aleix Espargaro (Aprilia) s’est vu arriver un tour trop tôt

PAU BARRENA/AFP

Parmi les autres têtes d’affiche, les Italiens Enea Bastianini (Ducati-Gresini) et Francesco Bagnaia (Ducati), 3e et 4e au championnat avant la manche catalane, ont dû abandonner après avoir chuté.

Si Bastianini conserve son rang, cet abandon est un coup dur pour Bagnaia, désormais relégué à la 5e place, dix points derrière Zarco, passé quatrième avec un total de 91 points, à trois unités seulement de Bastianini.