Lot-et-Garonne : il se lance dans un projet agricole pour réduire l’empreinte carbone de son entreprise

Agroforesterie

Le passage du constat à l’action s’est traduit sur les terres familiales. Celles de son enfance exploitées autrefois par son grand-père, à l’extrême sud de Nérac, au lieu dit « Lestage ». 12 hectares où Mattieu Chuinard met en place ses schémas autour de l’agroforesterie.

« L’objectif premier d’Augusta Nature est de séquestrer du carbone dans les sols et les plantes. Cette séquestration sera mise à profit de l’entité Augusta Ingénierie, partenaire du projet, et vise à réduire notre empreinte carbone », détaille Mattieu Chuinard. Des 90 tonnes de CO2 émises dans le cadre de ses activités avec la seconde, 70 % sont liées aux déplacements et à la mobilité. Un plan moins gourmand est en cours d’élaboration. Ainsi que le bilan carbone d’Augusta Nature.

À Lestage, 1 200 arbres ont été plantés en février dernier. Ils viennent enrichir un verger de 250 arbres fruitiers. « Le verger a été planté en novembre 2021, formant des « joualles », qui sont un système ancestral de culture écologique associant sur une même parcelle de la vigne poussant sur des arbres fruitiers et plusieurs autres cultures intercalaires réalisées entre les rangées d’arbres. »

Un schéma pour comprendre le principe des joualles.

Un schéma pour comprendre le principe des joualles.

Augusta Nature

Transmission

Mattieu Chuinard, qui a réservé cette saison une partie de ses terres au soja, a prévu l’implantation de quelque 2 000 pieds de vigne entre les trognes et les peupliers. Dans cette activité qu’il découvre, le quadragénaire apprend pas à pas. Et part de loin.

« Je n’étais jamais sur un tracteur auparavant. J’ai passé un CAP miroiterie et un BTS en économie de la construction. Mes week-ends et mes temps de répit, je les passe ici désormais », rappelle le chef d’entreprise qui ouvre ses parcelles aux jeunes en formation. Cette semaine, des élèves du lycée agricole voisin sont venus faire des relevés de biodiversité sur cette exploitation convertie en bio.

L’objectif premier d’Augusta Nature est de séquestrer du carbone dans les sols et les plantes. Cette séquestration sera mise à profit de l’entité Augusta Ingénierie, partenaire du projet, et vise à réduire son empreinte carbone.