Logement : Toit Girondin et Mésolia deviennent Groupe Soïkos

« L’évolution que nous avons souhaitée tient compte des enjeux de la société : le mal-logement, la transition écologique, les problématiques du vieillissement, de la santé et du pouvoir d’achat, ou encore le bien vivre ensemble »

Et c’est d’ailleurs dans ce sens que la stratégie de l’entreprise et son projet vont être orientés. « L’évolution que nous avons souhaitée permet au groupe de consolider ses positions dans les fondamentaux que sont l’utilité sociale, la proximité et l’anticipation, et d’accompagner les mutations qui impactent les territoires et les habitants. Et ce, en tenant compte des enjeux de la société que ce soit le mal-logement, la transition écologique, les problématiques du vieillissement, de la santé et du pouvoir d’achat, le défi énergétique ou encore le bien vivre ensemble », a renchéri Bernard Layan, président de Soïkos.

La coopération plutôt que la concurrence

Et pour y parvenir, à la dynamique expansionniste, Soïkos préfère privilégier la dynamique coopérative. « Nous avons la conviction que la coopération, dans le domaine de l’habitat et des services liés à l’habitat, est plus efficace que la concurrence », fait remarquer Jean-Michel Bedecarrax, vice-président du groupe. Et de citer un certain nombre de coopérations fructueuses avec Aquitanis notamment, sur une plateforme de services digitaux pour les locataires ou autour de l’activité de syndic pour des programmes mixtes ou encore sur un organisme de prospection foncière. « Ce modèle de fonctionnement en réseau est un modèle d’avenir que nous souhaitons rendre plus visible et qui devra contribuer à la construction de territoires protecteurs des milieux habités et des individus », défend Emmanuel Picard.

Des services pour les habitants

Le Groupe Soïkos, qui gère 22 000 logements et 45 000 locataires dans 255 collectivités de Gironde et d’Occitanie, réunira, outre TG et Mésolia, deux nouvelles structures : Soïkos Services et Soïkos Accession. La première se veut une plateforme de services et de ressources interne mais également pour le compte de tiers. Elle a d’ailleurs remporté la première concession par l’État sur la gestion de 900 logements de l’armée dans le Grand Sud-Ouest (à terme de 1 500 logements dont des neufs). Plateforme qui proposera également un accompagnement social large des locataires les plus en difficulté.

Sur le même sujet


Immobilier au Pays basque : quoi de neuf dans l’accession sociale ?

Immobilier au Pays basque : quoi de neuf dans l’accession sociale ?

Tour d’horizon des projets en cours de commercialisation au Comité ouvrier du logement (COL), à Habitat Sud Atlantic (HSA) et à l’Office 64 de l’Habitat. En accession sociale, les logements sont vendus à des propriétaires occupants, sous plafond de ressources, à des prix très accessibles