L’inflation au Canada grimpe à 6,8 %, un nouveau record en plus de 30 ans

Les analystes prévoient que les prix des biens et services continueront encore d’augmenter, alors que la banque centrale s’apprête à hausser de nouveau son taux directeur pour contrer l’inflation. « Ce qui a augmenté n’est toujours pas en baisse dans l’inflation canadienne, et cela ne va peut-être pas se produire de sitôt », a commenté dans une note Royce Mendes, économiste chez Desjardins.

Sur le même sujet


Inflation : faut-il indexer les salaires sur les prix ?

Inflation : faut-il indexer les salaires sur les prix ?

Faut-il indexer les salaires sur les prix comme cela existait avant 1983 ? La question a été posée récemment par le député LFI François Ruffin car la hausse des prix n’est pas, actuellement, suivie d’une progression proportionnelle des salaires.

« Les données d’aujourd’hui ne feront que renforcer les paris selon lesquels on doit s’attendre à une hausse consécutive de 50 points de base pour les mois de juin et juillet », a-t-il poursuivi, faisant référence à la prochaine annonce du taux de la banque du Canada, le 1er juin.

Invasion de l’Ukraine

Depuis la mi-avril, le taux directeur de la banque centrale se situe à 1 %. Il s’est longtemps chiffré au niveau plancher de 0,25 % durant la pandémie, notamment de décembre 2020 à janvier 2022. Statistique Canada a expliqué que l’invasion de l’Ukraine par la Russie fin février a largement contribué à la hausse des prix de l’essence, des produits de base et « tout particulièrement » des aliments.

« Sans l’essence, l’indice des prix à la consommation a augmenté de 5,8 % d’une année à l’autre en avril, après avoir enregistré une hausse de 5,5 % en mars », a expliqué l’institut national dans un communiqué.