La Rochelle : les trois ports se rejoignent sous la bannière Ports Center

La promenade vers le port de pêche de Chef-de-Baie a déjà été aménagé pour favoriser le tourisme. D’autres initiatives suivront.

La promenade vers le port de pêche de Chef-de-Baie a déjà été aménagé pour favoriser le tourisme. D’autres initiatives suivront.

Xavier Léoty / « Sud Ouest »

Au départ, dans les années 1990, l’AIVP se préoccupait surtout du devenir des friches portuaires aux abords des villes. Mais un réseau international – implanté au Havre comme à Bilbao – aujourd’hui fort d’environ 200 adhérents s’est déployé. Avec un éventail d’actions plus large et une spécialisation dans les stratégies de développement durable communes aux ports et aux villes qui les accueillent à des fins de cohésion territoriale. C’est aussi un lieu de mise en commun et d’échange d’expériences dans l’ensemble des domaines qui touchent à la vie maritime.

Éducation du public

Les ports de plaisance, de commerce et de pêche rochelais ont fixé leur feuille de route. La Rochelle Ports Center doit ainsi aider à « renforcer l’identité des ports de La Rochelle auprès des différents publics que sont les habitants, les touristes, les scolaires et les professionnels ». Il s’agit donc, tout à la fois, d’« affirmer la maritimité » du territoire comme dit Betrand Moquay, le directeur du port de plaisance et d’éduquer la population à ce qu’est un port. Ce qui peut contribuer à déclencher des vocations de professionnel de la mer mais également réduire les risques de conflits entre usagers du littoral. Une démarche d’autant plus utile, sans doute, qu’on n’accède pas au cœur des infrastructures portuaires facilement (sauf en certaines circonstances comme la journée Port ouvert du 26 juin prochain).

Le port de commerce de La Pallice faisait déjà partie, à titre individuel, du réseau des Ports Center.

Le port de commerce de La Pallice faisait déjà partie, à titre individuel, du réseau des Ports Center.

Romuald Augé

La Rochelle Ports Center apparaît donc en outil de communication, de médiation et même en « centre d’interprétation des questions portuaires », dixit Michel Puyrazat, président du Grand Port maritime. Une vitrine pour l’activité portuaire locale dans toute sa diversité, y compris à l’international. Mais pas seulement.

Parler d’une même voix aux collectivités pour « la mise en tourisme des ports »

L’ambition partagée par la Communauté d’agglomération de La Rochelle représentée par Christophe Bertaud, président du syndicat du port de pêche, consiste aussi à « développer la connaissance et soutenir les filières locales » ainsi que l’emploi dans ces filières. Et notamment, de parler d’une même voix aux collectivités pour « la mise en tourisme des ports rochelais ».

Le port de plaisance accueille en ce moment, à la capitainerie, une exposition sur les femmes au travail dans le milieu maritime réalisée par des étudiantes de l’université de La Rochelle.

Le port de plaisance accueille en ce moment, à la capitainerie, une exposition sur les femmes au travail dans le milieu maritime réalisée par des étudiantes de l’université de La Rochelle.

Archives P. M.