Insolite : à seulement 16 ans, un pilote d’ULM veut battre le record du tour du monde en solo

Le jeune homme est issu d’une lignée de pilotes. Il a pris les commandes pour la première fois dès 7 ans. Il veut battre le précédent record établi par un Britannique de 18 ans, Travis Ludlow, qui l’a fait en 2021. « Je veux montrer qu’il n’est pas nécessaire d’avoir la majorité pour faire quelque chose de spécial », a déclaré Mack Rutherford, qui doit parcourir 30 pays et quatre continents en moins de trois mois.

Le jeune homme est issu d’une famille de pilotes.

Le jeune homme est issu d’une famille de pilotes.

NIKOLAY DOYCHINOV/AFP

Le jeune homme a été photographié peu avant le décollage dans un aéroport minuscule situé à Radomir, à une heure de route de la capitale, Sofia.

Le jeune homme a été photographié peu avant le décollage dans un aéroport minuscule situé à Radomir, à une heure de route de la capitale, Sofia.

NIKOLAY DOYCHINOV/AFP

Faire fi des inquiétudes

Le plus difficile, a-t-il raconté, a été de convaincre ses parents, assez sceptiques quant à son âge et à sa volonté d’aller jusqu’au bout. Il a promis de retourner à l’école après, alors qu’il doit passer son bac l’année prochaine. La météo est actuellement idéale pour un départ. Il ne fait pas encore trop chaud en Afrique et le temps sera parfait pour revenir dans l’hémisphère Nord.

Une petite appréhension concernant ce périple dangereux reste le voyage en mer. Il devra toujours passer sous les nuages. Ses parents et sa sœur étaient présents pour assister au grand départ. Le jeune homme a été applaudi par une petite foule de passionnés d’aviation. Il a enlacé sa mère, puis est parti.

Mack Rutherford embrasse sa mère avant son départ.

Mack Rutherford embrasse sa mère avant son départ.

NIKOLAY DOYCHINOV/AFP

La question de la guerre

Autre contrainte, le jeune homme a dû s’adapter à l’éclatement de la guerre en Ukraine, au dernier moment. « On a dû modifier l’itinéraire », a-t-il expliqué.

« Je ne passe plus par la Russie mais par le Pakistan, l’Inde, la Chine, la Corée du Sud et le Japon pour gagner ensuite les États-Unis. ». Le conflit n’a donc pas dissuadé cet aventurier précoce de se lancer. Fait amusant, Mack Rutherford a pour seule compagnie à bord, sur le siège passager, son ours en peluche réconfortant.