Gironde : un spécialiste de la robotique s’installe dans la technopole Bordeaux Montesquieu

Dans ce groupe tentaculaire que sont Fives et ses 8 200 employés dans le monde entier, Fives Syleps se spécialise dans la fabrication de bras robotiques à destination de la grande distribution et d’industriels agroalimentaires. « Ce site est spécialisé dans la palettisation et la dé-palettisation des produits de nos clients », explique Thierry Boisnard, fondateur de Synapses Robotique, devenu Fives Syleps au moment du rachat par le groupe Fives en 2017.

800 colis par heure

Au fond de l’entrepôt, deux bras robotisés simulent le travail effectué chez les clients de Fives Syleps. Parmi ces derniers, on peut retrouver Système U, Intermarché ou encore le préparateur de commande de McDonald’s à Bordeaux. Le bras effectue alors avec une vitesse déconcertante des allers et retours pour simuler la prise d’un produit et le placement sur une palette. « Une plateforme de bras robotisés peut traiter 800 colis par heure. Nous gagnons beaucoup en efficacité et nous pouvons réduire la pénibilité des salariés de nos clients », affirme Damien Couzinet, employé chez Fives Syleps.

Thierry Boisnard, fondateur de Synapses Robotique, devenue une unité de Fives Syleps au moment du rachat par le groupe Fives en 2017.

Thierry Boisnard, fondateur de Synapses Robotique, devenue une unité de Fives Syleps au moment du rachat par le groupe Fives en 2017.

Thierry David/ « SUD OUEST »

Derrière les bras robotiques se cache une importante partie logicielle pour optimiser la conception et l’acheminement des palettes. « Par exemple, cela nous permet de modéliser la palette en 3D et de prévoir quel produit sera à quelle place pour assurer une stabilité globale », explique Thierry Boisnard.

« Une plateforme de bras robotisés peut traiter 800 colis par heure »

Le groupe en a profité pour dévoiler un prototype de bras robotisé capable d’ouvrir les palettes et les débarrasser seul. « Ce bras peut débarrasser des produits jusqu’à 35 kg. Il s’adapte surtout en trois dimensions et peut récupérer des colis qui ne sont pas à plat par exemple », déclare Vincent Poupard, employé chez Fives Syleps.

Profiter du boom de l’e-commerce

Si Fives Syleps s’implante et investit davantage dans ce secteur, c’est notamment pour profiter de la croissance du volume d’échanges de marchandises grâce à l’e-commerce. « Les entreprises ont besoin de gagner en productivité et nous devons répondre présents », ajoute Thierry Boisnard. Des plateformes dont le coût se compte en millions d’euros et dont le retour sur investissement peut prendre plusieurs années selon lui. « Mais ces technologies peuvent durer des dizaines d’années. Les entreprises peuvent se permettre d’attendre leur retour sur investissement. »

Alain Rousset, président de la région Nouvelle-Aquitaine, était présent pour l’inauguration de Fives Syleps.

Alain Rousset, président de la région Nouvelle-Aquitaine, était présent pour l’inauguration de Fives Syleps.

Thierry David/ « SUD OUEST »