Gironde : champignons et insectes, à Floirac et Lormont, la belle économie souterraine

20 tonnes de champignons (shitakés, pleurotes et champignons de Paris) et 12 d’endives ont poussé la saison dernière sous les appartements, destinés en grande majorité aux restaurants et épiceries bio. Dans cette activité saisonnière, l’équilibre économique de Cycloponics a été trouvé dans la sous-location à des entrepreneurs dont le point commun se trouve dans les valeurs sociales, alimentaires et artisanales.

Écosystème

« Nous comptons aujourd’hui neuf entreprises », explique Théo Champagnat. On trouve un négociant en épices bio, un traiteur, un imprimeur 3D ou des artisans du BTP. Deux entreprises installées récemment : les Filles en vert (ustensiles écoresponsables) et Métaver, élevage et transformation de vers de farine pour l’alimentation. « Nous y avons installé notre atelier et notre stockage », explique Bouchra Colas des Filles en vert, installées depuis février 2022 et produisant à Floirac une quinzaine de produits textiles réutilisables pour la cuisine et la salle de bains.

Théo Champagnat à la porte de la cave agricole de Floirac en septembre 2020.

Théo Champagnat à la porte de la cave agricole de Floirac en septembre 2020.

Archives Guillaume Bonnaud/ « SUD OUEST »

L’écosystème a doublé sa surface pour atteindre 3 000 m² à Floirac. La même surface va être aménagée au 3e sous-sol d’un parking sous les tours de Saint-Hilaire au cœur du quartier Génicart de Lormont. Y cohabiteront aussi agriculture et accueil d’activités indépendantes. « Cela participe à la diversification des fonctions urbaines », se félicite Eric Mangiarotta, directeur de gestion immobilière et sociale chez le bailleur Domofrance, propriétaire. « L’offre de stationnement restera suffisante. » Début des travaux avant l’été.