Gironde : acheter des huîtres, de la viande ou des yaourts fermiers à 2 heures du matin, c’est désormais possible

D’où, probablement, ce succès immédiat. Pendant l’inauguration ce jeudi 9 juin, les clients se faufilent derrière les officiels. Camille et ses garçons sont venus du Taillan. « Chez un maraîcher, il n’y a pas de viande ou de fromages, ou bien c’est de l’achat-revente. Là il y a de tout, c’est vraiment local et 24 h/24, contrairement aux Amap. » Elle repart avec des légumes, yaourts et la barquette de fraises qui faisait tant envie à Jules derrière la vitre du casier. « Pour à peine plus cher qu’à la ferme », assure Marie-Hélène Arquey.

Sachant que les bénéficiaires de l’Épicerie sociale et solidaire peuvent s’y approvisionner avec des tarifs préférentiels.

Souvent entre 21 h et minuit en semaine

L’enjeu sera le réassort. Pour éviter aux producteurs de multiplier les allers-retours, la Sica maraîchère met à leur disposition une partie de son entrepôt. Une salariée – « pour l’instant une mais nous verrons ensuite », prévient Magalie Ardiley, directrice du pôle valorisation du territoire à la Chambre d’agriculture – remplit les casiers au fur et à mesure qu’ils se vident.

Les casiers fermiers sont présentés dans un conteneur, censé les préserver de la chaleur et permettre davantage de mobilité.

Les casiers fermiers sont présentés dans un conteneur, censé les préserver de la chaleur et permettre davantage de mobilité.

Caroline Ansart

« On sait quand les clients viennent, estime Marie-Hélène Arquey. En semaine, c’est entre 21 h et minuit, le week-end c’est avant 13 h et entre 16 h et 22 h. » Sur une route passante, dans un conteneur bien visible.