Gel en Lot-et-Garonne : majorité et opposition départementales d’accord pour verser une aide d’urgence

Visiblement la majorité a infléchi sa position dévoilée lors d’une visite sur le terrain mercredi 6 avril. « On ne peut pas faire des aides exceptionnelles quelque chose de pérenne », avait déclaré le vice-président en charge de l’agriculture, Joël Hocquelet, considérant qu’il fallait investir dans les moyens de protection contre le gel, mais sans fermer toutefois la porte aux aides. « On attend de voir si le fonds d’urgence de l’Etat suffira et les retours filière par filière. » C’est tout vu.

500 000 euros l’an passé

« Ces premières mesures (les 20 millions annoncés par le Premier ministre NDLR) seront manifestement insuffisantes au regard des dégâts observés sur certaines cultures. Rien qu’en Lot-et-Garonne, les pertes pour la seule filière « prune » pourraient s’élever à 5 millions d’euros », lit-on dans la motion. Toutefois, celle-ci ne précise pas le montant du fonds spécifique. L’an passé, le Département avait consenti à verser 500 000 euros.

Sur le même sujet


Épisode de gel en Lot-et-Garonne : notre dossier

Épisode de gel en Lot-et-Garonne : notre dossier

Dans la nuit du dimanche 3 avril, puis celle de lundi, les agriculteurs ont dégainé leurs armes contre le gel. Entre feu, eau et surtout huile de coude, dans tout le département, ils étaient sur le pont pour sauver leur récolte