Gazprom réduit de 15 % ses livraisons à l’italien Eni pour la journée de mercredi

« Eni confirme que Gazprom lui a communiqué une réduction limitée des fournitures de gaz pour la journée d’aujourd’hui, équivalente à environ 15 % », a indiqué un porte-parole, précisant que les « raisons de cette diminution n’ont pas été notifiées à ce stade ».

Sur le même sujet


Le gaz russe pour la Finlande a été coupé

Le gaz russe pour la Finlande a été coupé

En avril, Gazprom avait réclamé que tous les futurs paiements pour ses livraisons de gaz à l’export soient réglés en roubles plutôt qu’en euros, mais la compagnie finlandaise avait refusé

Dépendant à 40 %

Les exportations de gaz russe vers l’Europe sont en baisse constante depuis le début des sanctions contre la Russie. Gazprom a interrompu ses livraisons de gaz à plusieurs clients européens ayant refusé de payer en roubles.

Environ la moitié des entreprises étrangères qui ont conclu un contrat de fourniture de gaz avec Gazprom ont ouvert un compte en roubles auprès de Gazprombank pour honorer leurs paiements, avait assuré à la mi-mai le vice-Premier ministre russe Alexandre Novak, cité par Ria Novosti.

Le géant énergétique italien Eni, contrôlé à 30,3 % par l’État, avait ainsi ouvert un compte en euros et un autre en roubles auprès de Gazprombank afin de régler ses paiements de fourniture de gaz russe à la fin du mois de mai, se pliant ainsi aux exigences de Moscou. Le paiement a été fait en euros, selon le groupe.

L’Italie est très dépendante du gaz russe car elle importe 95 % du gaz qu’elle consomme, dont environ 40 % provenaient de la Russie en 2021.

En visite en Israël, le Premier ministre italien Mario Draghi a plaidé mardi en faveur d’une plus grande autonomie énergétique : « Nous travaillons ensemble afin d’utiliser les ressources gazières de la Méditerranée orientale et pour développer des énergies renouvelables ».