Espace : Ariane 5 aux couleurs de Bordeaux Métropole

Pourquoi ce baptême, qui correspond à la 257mission du lanceur européen dans ses différentes versions depuis ses débuts, en décembre 1979 ? Bordeaux Métropole fait partie de la « communauté des villes Ariane ». Celle-ci regroupe les différents sites où les pièces de la fusée sont produites. L’agglomération bordelaise émarge dans ce club avec les trois établissements d’ArianeGroup, le maître d’œuvre de la famille Ariane. Deux d’entre eux sont installés à Saint-Médard-en-Jalles (Centre et Issac), le troisième est au Haillan.

Bordeaux Métropole, bien visible sous la coiffe.

Bordeaux Métropole, bien visible sous la coiffe.

S. MARTIN

Sur le même sujet


Ariane 6 : la dernière ligne droite avant le décollage

Ariane 6 : la dernière ligne droite avant le décollage

Dans les usines girondines d’ArianeGroup, on fabrique déjà certaines des pièces qui équiperont les premiers exemplaires d’Ariane 6, le nouveau lanceur de la gamme européenne. Le tir inaugural est espéré avant la fin de l’année. Et le carnet de commandes est suffisamment épais pour faire partir 29 fusées

Six mois après l’envol de James-Webb

Le premier vol de chaque année hérite du nom de l’un des membres. C’est au tour de Bordeaux Métropole, qui vient de céder la présidence de la communauté à la ville italienne de Colleferro, où l’entreprise Avio a ses quartiers. Ce 22 juin correspond ainsi à la reprise du service d’Ariane 5, six mois après le décollage réussi de la fusée qui emportait sous sa coiffe un colis à la valeur sans pareille, le télescope spatial James-Webb développé par la Nasa et envoyé au point Lagrange 2, à 1,5 million de kilomètres de la Terre.