Épisode de gel : le Sud-Ouest particulièrement touché, « le plus dur à venir » pour les cultures

« L’épisode de gel dans la nuit de samedi à dimanche a particulièrement touché la vallée de la Garonne, les Charentes, la Dordogne, jusqu’aux Pyrénées-Atlantiques avec des températures qui sont descendues à -2 et -3 degrés », a signalé Jérôme Despey, secrétaire général adjoint de la FNSEA.

 -4,9 degrés ont été rescencés dans la nuit de samedi à dimanche dans le Bergeracois.

-4,9 degrés ont été rescencés dans la nuit de samedi à dimanche dans le Bergeracois.

Valéry Hoang-Cong

Dans cette région du Sud-Ouest, les arbres fruitiers à noyaux mais aussi les pommiers dont la végétation venait de commencer à sortir ont été touchés, de même que, dans les vignes, les cépages les plus précoces dans la région « comme le chardonnay, le cabernet ou le merlot », a-t-il précisé.

Des records battus

Certaines stations de Météo-France dans l’Ouest et le Sud « ont battu leur record de froid pour avril », indique l’organisme de météorologie dans un tweet dimanche matin, avec des gelées parfois marquées.

Le gel dans le bergeracois

Le gel dans le bergeracois

Valéry Hoang-Cong

Dimanche en milieu de matinée, il n’y avait plus aucun département en vigilance orange « neige-verglas », après que Météo-France a levé son alerte pour les trois derniers départements encore concernés (Haute-Loire, Puy-de-Dôme et Loire).

« Nous craignons le pire pour les cultures »

« Les dégâts n’ont pas été tous recensés encore », a souligné Jérôme Despey, qui est lui-même viticulteur dans l’Hérault. Et « nous craignons le pire pour les cultures, y compris plus au sud lorsque le vent sera tombé, au cours des deux nuits à venir, celle de dimanche à lundi et celle de lundi à mardi », a-t-il ajouté.