En Norvège, reine des voitures électriques

En Norvège, les véhicules électriques (hors hybrides) représentent 64,5 % de l’ensemble des ventes de voitures neuves.

Un nouveau record a été battu en 2021 : 64,5 % des nouvelles voitures vendues en Norvège étaient électriques. Désormais, presque une voiture sur cinq roulant dans le pays nordique, fonctionne à l’électricité. La vente de nouvelles voitures à moteur thermique devrait être interdite en 2025. Un comble pour la pétromonarchie norvégienne, qui tire son immense richesse du gaz et du pétrole.

Avec 11 % de part de marché et des ventes multipliées par deux en 2020, la marque américaine Tesla arrive en tête, malgré des prix souvent bien supérieurs à ceux de ses concurrents. Selon une étude de l’Institut de la statistique norvégien (SSB), si la voiture électrique se démocratise, elle reste encore le privilège des plus aisés : en 2019, les 10 % de Norvégiens plus riches ont acheté 37 % des nouvelles voitures électriques, contre 10 % pour les plus pauvres.

A Oslo, le Centre norvégien de recherche sur les transports (TOI) s’est penché en 2020 sur les habitudes des propriétaires de ces véhicules, en étudiant les comportements des habitants de trois grandes régions du pays. Résultat : plus de 40 % avaient utilisé leur voiture électrique pour faire au moins un voyage de plus de 300 km dans les douze derniers mois.

Tous les cinq kilomètres

Mais les chercheurs ont constaté « une corrélation systématique entre la capacité de batterie et la longueur des voyages ». Ainsi, les foyers disposant de deux voitures, dont une électrique, avec une batterie de petite ou moyenne capacité, ont en général choisi leur autre véhicule à essence ou diesel pour se rendre dans leur maison secondaire. Une information importante, qui relativise lusage de l’électrique, quand on sait l’importance pour les Norvégiens de leurs 400 000 chalets répartis sur tout le territoire.

Sur les grandes routes, il est désormais possible de trouver un chargeur rapide, permettant de faire le plein d’électricité en vingt minutes, tous les cinq kilomètres. La plupart des Norvégiens, toutefois, chargent leur voiture à la maison, en moyenne 4,4 fois par semaine, contre 1,1 fois sur leur lieu de travail. Plus de 40 % ont investi dans une borne de rechargement à domicile. En 2020, les voitures électriques ont utilisé 0,52 % de l’électricité produite par le pays.

Lire aussi Article réservé à nos abonnés Automobile électrique, la révolution des usages

A mesure que le parc automobile se transformait, le paysage urbain s’est modifié. Il a fallu installer des bornes de rechange. La qualité de l’air s’est améliorée, comme à Bergen, deuxième ville du pays avec 280 000 habitants, où 30 % des voitures en circulation sont électriques (un record mondial pour une ville de taille moyenne). Les épisodes de pollution y sont de moins en moins fréquents.

Il vous reste 15.4% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.