Élisabeth Borne Première ministre : en 2019, son passage mouvementé en Dordogne

Élisabeth Borne avait aussi échangé avec des élus sur le rail, annonçant un « plan de bataille pour les lignes de dessertes fines ». Au chapitre des débats politique, elle avait aussi été interpellée par le président du Département, Germinal Peiro, sur deux sujets : le passage de la RN 21 à deux fois deux voies et le barreau autoroutier entre Mussidan et Langon, réclamé par une association.

Visite de la ministre des transports Élisabeth Borne. Rencontre avec les élus dans le cadre du Grand débat.

Visite de la ministre des transports Élisabeth Borne. Rencontre avec les élus dans le cadre du Grand débat.

Archives Klein Stéphane/ « Sud Ouest »

Germinal Peiro avait aussi évoqué le contournement routier Beynac, fustigeant le présentateur Stéphane Bern, opposé au projet. Sur les recours contre ce chantier, Élisabeth Borne avait déclaré : « Il y a des choses insupportables, quand les travaux ont démarré, à un moment, il faudrait qu’on réfléchisse, dans l’organisation de notre droit, à la façon [NDLR : les recours] dont il faut que ça s’arrête ». Le 29 juin 2020, le Conseil d’État mettait un terme au projet.