Dordogne : un tracteur tiré par des bœufs à Bergerac pour dénoncer le prix du gazole

« Le prix des engrais a été multiplié par trois, le gazole par deux, résume Philippe Soirat, éleveur d’ovins à viande et de poulets labellisés à Jumilhac-le-Grand. Aujourd’hui, mon fils veut s’installer, mais on s’interroge, car les prix de ce que l’on vend ne vont pas augmenter de 300 %. »

Les deux vedettes de la journée, venues de Villeréal (47), étaient menées par Jacques Macombe.

Les deux vedettes de la journée, venues de Villeréal (47), étaient menées par Jacques Macombe.

T. J. / « Sud Ouest »

« Au regard du prix du carburant et de l’engrais, on se demande si on va semer ou non, explique Cyprien Boudoux, céréalier et viticulteur à Issigeac. Et le risque, c’est que ça se mesure très vite dans les assiettes des consommateurs. »