Dordogne : quand les jeunes dirigeants veulent recruter de jeunes employés

La mission avait été confiée pour cette soirée à Thaïs Herbreteau, intervenante de la société Links spécialisée dans le management des jeunes générations. Sa conférence interactive et dynamique, dressait un portrait souvent très drôle des générations depuis les baby-boomers aujourd’hui sexagénaires, en passant par la génération X des 43 à 56 ans, avant les jeunes Y de 28 à 42 ans, puis les Z qui ont moins de 27 ans aujourd’hui. Chaque âge se caractérise par son rapport au travail et à l’autorité, à sa manière d’acquérir des compétences et à montrer de l’autonomie, à savoir gérer ses échecs, et à équilibrer vie professionnelle et personnelle. Aux dirigeants d’intégrer ses éléments s’ils veulent comprendre comment fonctionnent leurs collaborateurs.

Thaïs Herbreteau a donné une conférence.

Thaïs Herbreteau a donné une conférence.

Hervé Chassain

La formation est un élément essentiel de la participation à un mouvement comme le CJD. La cinquantaine d’adhérents de Dordogne se retrouvent périodiquement pour s’améliorer « avec des valeurs importantes comme la bienveillance, » précise Thomas Holt. Ces entrepreneurs au foulard vert prônent l’intelligence collective et un libéralisme responsable. En Dordogne, ils représentent 900 emplois et 240 millions d’euros de chiffre d’affaires, avec de toutes petites entreprises comme de belles réussites.