Créations et défaillances d’entreprises : La fin de l’état de grâce ?

Selon la société qui compte 120 salariés entre Bordeaux, Lille, Paris et Strasbourg, qui a passé à la moulinette les données des journaux officiels, du Bodacc (Bulletin officiel des annonces civiles et commerciales), de la base Sirene… La France a enregistré 9 500 défaillances d’entreprises à l’issue du premier trimestre 2022.

Remontée, pas rattrapage

« C’est un chiffre qui marque le retour à la situation d’avant la crise Covid-19 « explique Stéphane Liénéré Directeur Général adjoint d’IDAIA. « Il signe la fin du dispositif d’accompagnement et de soutien du quoi qu’il en coûte. Les projections permettent de penser qu’entre 45 et 50 000 entreprises feront défaillance dans l’année 2022, un chiffre que l’on n’avait plus connu pendant les deux années fortes de la pandémie ».

Fin de l’effet d’aubaine des confinements ?

En effet, en 2020 et 2021 le nombre de défaillance avait reculé de 40 % par rapport à 2019. Mais à l’issue du premier trimestre l’observatoire IDAIA ne note pas de phénomène de rattrapage par rapport aux deux dernières années. « Il est trop tôt pour exclure ce scénario redouté, mais aucun signal faible ne laisse penser à une vague de défaillances même dans un contexte de croissance à 0 % au premier trimestre et une inflation à près de 5 % » assure Stéphane Liénéré.

Sur le même sujet


L’économie girondine sous tension au premier trimestre 2022

L’économie girondine sous tension au premier trimestre 2022

La guerre en Ukraine génère des tensions sur les prix et les marges… Selon le baromètre de l’économie girondine, publié par la CCI Bordeaux Gironde, un tiers des dirigeants girondins ont subi une perte de leur chiffre d’affaires au premier trimestre 2022

Si les défaillances semblent revenir à « la normale », le chiffre des créations d’entreprises a plongé de -18 % par rapport à la même période en 2021. Une baisse qui est très forte dans le secteur du commerce avec un -40 % enregistré et tout particulièrement dans le transport et l’entreposage qui reculent de -52 %.