Cognac : Canalous, l’entreprise de location de bateaux, prête à relarguer les amarres

Canalouspermet aux personnes de naviguer « sans permis ». Cependant…

Canalous permet aux personnes de naviguer « sans permis ». Cependant, il est obligatoire de « suivre une formation d’une heure au cours de laquelle on explique comment fonctionnent les cartes fluviales, le passage des écluses et les manœuvres de pilotage », liste Alexandre Lavoué.

Le rythme est assez soutenu depuis début avril

Si la saison a commencé dès le 15 mars, le rythme est « assez soutenu depuis début avril. C’est très bien reparti depuis le Covid-19 », explique le responsable de Canalous qui estime revenir « à des chiffres avant Covid pour avril-mai ».

Arrivé à Cognac fin 2019-début 2020, avant le début de l’épidémie, Alexandre Lavoué détaille l’influence du virus sur le nombre de réservations : « En moyenne, ces deux dernières années, de mi-mars à mi-octobre, on a fait 200 départs ce qui n’est pas un chiffre important par rapport aux 250 habituels ».

« Planning chargé »

Néanmoins, le capitaine du port considère que ces deux dernières années ont pu être bénéfiques en permettant à une clientèle « quasi exclusivement française de découvrir une autre manière de voyager avec le tourisme fluvial, différente des traditionnelles vacances à la mer l’été ou à la montagne l’hiver ». En outre, le « premier et le second confinement ont bloqué deux années de croisières qui ont dû être reportées » et qui se dérouleront cette année, offrant un « planning chargé ».

Actuellement, deux personnes travaillent avec le chef de base de Canalous sur les bateaux pour des missions de réparation et de ménage. Les bateaux partent « du lundi au vendredi et du vendredi au lundi, ce qui crée beaucoup de petits séjours et un rythme de travail très intense car il faut préparer les bateaux deux fois par semaine ».

L’entreprise Canalous est spécialisée dans la location de bateaux de plaisance pour réaliser des croisières sur la Charente.

L’entreprise Canalous est spécialisée dans la location de bateaux de plaisance pour réaliser des croisières sur la Charente.

Les Canalous

Avec le retour des touristes étrangers, notamment allemands, belges ou, dans une moindre mesure, espagnols plus les Français, Alexandre Lavoué « ne se fait pas trop de soucis pour la saison ». Il estime qu’il faudra « s’organiser au maximum, assurer le rythme entre les bateaux qui sortent et rentrent et sûrement recruter, en fonction de l’évolution de la saison, deux personnes d’ici deux à trois semaines » pour préparer les bateaux : nettoyage, faire les pleins d’essence, d’eau et de gaz.

Si le responsable de Canalous affirme que « la saison est lancée », il reconnaît que l’exercice des prédictions est « toujours très compliqué », mais estime que « d’ici juillet-août, les réservations vont être intenses » avec une clientèle traditionnellement familiale. L’arrière-saison, située après août et jusqu’à octobre, concerne le plus souvent les couples sans enfants et les retraités.