Charente-Maritime : soutenus par Terre de liens, Caroline et Sébastien concrétisent leur projet d’élevage de brebis

Ils décident d’abandonner leur travail (technicien de cinéma pour Sébastien et commerçante pour Caroline) et envisagent alors de se lancer dans un projet d’élevage de brebis et de transformation de lait en fromage. Ils partent alors en formation et c’est sur l’École nationale d’industrie laitière et d’industrie agroalimentaire (Enilia), à Surgères, que leur choix se porte (Sébastien est originaire de la région). Caroline suit une formation de fromagère, tandis que Sébastien opte pour la gestion et la viabilité économique d’entreprise et d’élevage.

Formation en poche, ils procèdent à des remplacements dans les fermes par le biais de la MSA. « Cela nous permet de peaufiner notre formation », souligne Sébastien. Le projet est toujours en gestation lorsque, en 2019, la Safer (société d’aménagement foncier en milieu rural) lance un appel à projet. « Cela nous conforte dans la réalisation de notre projet, souligne Caroline. Lauréats du projet, lors de la première commission, nous sommes alors soutenus par la Safer et obtenons un financement de la région Nouvelle-Aquitaine avec un bail d’un an. »

Le bâtiment a été construit début 2020, puis 120 brebis sont arrivées.

Le bâtiment a été construit début 2020, puis 120 brebis sont arrivées.

Sand Mulas

Bail environnemental

Les néo agriculteurs participent alors à un forum sur La Rochelle où ils découvrent Terre de liens, qui retient leur projet à quelques jours de la seconde commission Safer. Tout va alors très vite. Bail de la Safer en poche en attendant l’achat de la ferme, Terre de liens retient leur candidature et acquiert du foncier (24 hectares) sur la commune de La Devise et propose un bail environnemental à Caroline et Sébastien. « Ce qui correspond à notre projet », explique Caroline.