Charente-Maritime : le marché de l’immobilier de prestige a le vent en poupe

Pour répondre à la demande, Vincent Petit, marchand de bien, s’est rapproché du plus grand réseau mondial de vente de prestige, Sotheby’s International Realty, pour ouvrir une première agence à La Rochelle en 2018 avant une seconde à Saint-Martin…

Pour répondre à la demande, Vincent Petit, marchand de bien, s’est rapproché du plus grand réseau mondial de vente de prestige, Sotheby’s International Realty, pour ouvrir une première agence à La Rochelle en 2018 avant une seconde à Saint-Martin-de-Ré en 2019. Une troisième doit voir le jour d’ici un mois au 42, rue Gambetta, à Royan, en face du joaillier Alain, et une quatrième bientôt sur l’île d’Oléron.

Jusqu’à 4,7 millions d’euros

« Ce marché a connu une accélération ces deux dernières années en raison de la crise sanitaire », souligne l’intéressé. Avec une soixantaine de transactions par an sur un segment haut de gamme, la clientèle au fort pouvoir d’achat répond présente. « En trois ans, on constate une hausse de 30 à 40 % du marché en volume et en valeur. C’est énorme. »

Vincent Petit travaille dans l’immobilier de luxe depuis de nombreuses années.

Vincent Petit travaille dans l’immobilier de luxe depuis de nombreuses années.

Sotheby’s International Realty

Sur l’île de Ré, les biens qui se vendent sont compris entre 1,2 et 2 millions d’euros. Certaines transactions vont au-delà. À La Rochelle, la moyenne des prix est un peu plus faible mais le cœur de cible reste quand même compris entre 800 000 et 1,5 millions d’euros avec des pointes jusqu’à 2,5 millions d’euros et quelques biens exceptionnels, comme cet hôtel particulier de 600 mètres carrés avec piscine affiché à 4,7 millions d’euros.

Cette maison à 4,5 millions d’euros en vente à Vaux-sur-Mer chez Sotheby’s trouvera certainement un acheteur.

Cette maison à 4,5 millions d’euros en vente à Vaux-sur-Mer chez Sotheby’s trouvera certainement un acheteur.

S. D.

On retrouve le même ordre de prix sur la côte royannaise qu’à La Rochelle avec des prix affichés qui peuvent aussi flamber, comme cette maison contemporaine située à Vaux-sur-Mer, dans le bois des fées, avec vue mer, en vente à 4,5 millions d’euros.

Vive le télétravail

Si, en Charente-Maritime, le solde migratoire est positif, les nouveaux habitants n’arrivent pas les poches vides. « On a vu beaucoup de Franciliens, depuis deux ans, acheter des résidences secondaires mais aussi, et c’est la nouveauté, de plus en plus de résidences principales. Avant, de jeunes seniors venaient poser leurs bagages dans le département. Maintenant, il y a des quinquagénaires, des quadragénaires qui s’installent avec leurs familles. Ce sont des dirigeants d’entreprises, des gens qui ont des postes de management. L’avènement du télétravail n’est pas une fable mais une réalité », assure Vincent Petit.

« J’ai l’exemple de personnes qui ont vendu sur la Côte d’Azur pour venir s’installer ici »

Toute cette population aux moyens financiers importants ne s’est pas que posée la question de changer de vie. Elle l’a fait. « Avec la crise sanitaire, ces cadres sont passés à l’acte. Ce n’est pas resté une idée en l’air comme ce pouvait être le cas auparavant. »

Dans ce contexte, la façade atlantique a plutôt la cote. « J’ai l’exemple de personnes qui ont vendu sur la Côte d’Azur pour venir s’installer ici », indique le fondateur et dirigeant des agences locales Sotheby’s International Realty. Plus étonnant encore, une ville comme Saintes est, semble-t-il, en train de devenir un nouvel eldorado de ces riches propriétaires.

« Atlantique Riviera »

Cette situation favorable, d’autres agences en profitent. Coldwell Banker, sur le même segment, a récemment rendu public un baromètre de l’immobilier de luxe en France dans lequel les tendances de prix de 25 villes ont été analysées entre 2018 et 2021. Les transactions concernent des biens dont le prix est supérieur à un million d’euros et ceux dont le prix relève des 10 % des biens les plus chers dans la ville considérée.

Le réseau parle de « nouveaux territoires du luxe » pour désigner la façade atlantique rebaptisée l’ « Atlantique Riviera ». L’immobilier haut de gamme sur la côte royannaise voit par exemple « ses prix augmenter très significativement de 8,3 % en 2021 ». Le jeu de l’offre et de la demande joue à plein. Dans son panier, Coldwell Banker propose par exemple à la vente une maison six pièces à Meschers-sur-Gironde avec vue mer à presque 1,3 million d’euros.

« Depuis 2018, sur Royan et ses alentours, le nombre de biens en vente à plus d’un million d’euros a augmenté de 27 % », souligne Pauline Bruneau, basée à l’agence de Saintes. « Alors qu’on faisait des ventes moyennes, dans la station balnéaire, entre 350 000 et 400 000 euros, on est désormais un cran au-dessus. L’épargne des Français s’est libérée. S’il y a des arrivées extérieures, certains dirigeants d’entreprises locales qui ont réussi investissent aussi dans l’immobilier haut de gamme », certifie-t-elle.