Bordeaux : un week-end pour découvrir le « mythique » millésime 2019 de 110 grands crus

Mais pourquoi 220 vins ? Parce qu’en plus du millésime 2019 de 110 grands crus, un millésime plus ancien de chaque vin sera proposé à la dégustation. « Mais bon, je ne pense pas que tout le monde en goûtera autant. » Peu importe le nombre de vins que les participants voudront déguster, ils devront débourser 65 euros (ou 35 euros pour les étudiants et professionnels).

Un millésime mythique

« Le millésime 2019 a bénéficié d’un bel ensoleillement qui a permis aux fruits d’arriver à une bonne maturité. Il est équilibré et présente des arômes gourmands. Les trois couleurs – le blanc sec, le rouge et les liquoreux – sont réussies. On peut dire que c’est un millésime mythique qui a été l’un de nos plus beaux succès commerciaux. Bordeaux avait perdu des parts de marché et je pense que c’est grâce à ce millésime qu’un rebond a eu lieu. »

Sur le même sujet


Bordeaux fête le vin : le temps retrouvé de la dégustation

Bordeaux fête le vin : le temps retrouvé de la dégustation

Le long de la Garonne, mais aussi chez les cavistes et dans des espaces culturels de Bordeaux auront lieu, du 23 au 26 juin, quatre journées de festivités autour du breuvage emblématique de la région. Voici un avant-goût de Bordeaux fête le vin 2022

Pour les fins gourmets, l’UGCB a invité quatre chefs qui auront pour mission de faire goûter des créations en accord avec les vins proposés. Il y aura notamment la cheffe Alexia Duchêne, qui réinvente les codes des chefs traditionnels à travers des recettes végétales. À ses côtés, trois autres cuisiniers : Viven Durand, du restaurant étoilé Le Prince Noir, Émeline Aubry et Julia de Laguarigue, fondatrice et cheffe chez « A table chez vous ». Une participation supplémentaire sera demandée aux gourmands.

De 11 à 13 heures et de 14 à 16 heures, l’UGCB a prévu des départs de balades en bateau le long de la Garonne durant lesquelles les passagers dégusteront une bouteille « à la dérive ».

Découverte de propriétés

S’ensuivra une soirée des grands crus de 20 heures à minuit, toujours au Hangar 14. Pour 95 euros par personne, un cocktail dînatoire et musical sera proposé aux participants. De vieux millésimes conservés dans des magnums et doubles magnums seront servis aux convives. Ils seront accompagnés d’une farandole de produits de la région. « Les grands formats permettent aux vins de vieillir plus harmonieusement », détaille Ronan Laborde. L’ambiance sera moins studieuse et plus festive d’après l’organisateur, « avec beaucoup d’animations et la possibilité de danser ».

Le lendemain, les plus curieux pourront réaliser un circuit pour découvrir trois propriétés du vignoble bordelais parmi le Château Beauregard, le Château La Tour Figeac, le Château Balestard La Tonnelle, le Château Sigalas Rabaud, le Château Olivier et le Château La Louvière. Les participants déjeuneront et dégusteront des vins pour 99 euros par personne.

Le week-end se terminera par un tournoi de golf, la Coupe de l’Union, au Grand Saint-Émilionnais golf club. Cet événement est déjà complet.