Bordeaux : un opérateur propose des vélos électriques en location longue durée

Outre la location, ce nouveau service intègre « des services premium », annonce Benoit Yameundjeu. « Cela comprend la réparation sur place. Ce vélo est connecté. S’il y a un souci, il suffit de le laisser là où il est et un technicien intervient sous 48 heures », assure le directeur général. « Dans l’intervalle, l’utilisateur peut gracieusement disposer des vélos en libre-service. » Une sorte de « vélo de courtoisie ».

69 euros par mois

Il n’y a pas que le service qui est « premium ». Le tarif l’est aussi : 69 euros par mois (sans engagement). Mais selon Benoit Yameundjeu, un marché existe et l’utilisateur y trouvera son compte : « Parmi les freins qui dissuadent les gens d’investir dans des vélos à assistance électrique, il y a leur prix, le coût de leur entretien… et surtout, la peur de se les faire voler ». Du moment que ses vélos sont correctement verrouillés, Zoov les garantit contre le vol.

Fifteen table aussi sur le fait que certaines entreprises octroient à leurs salariés des forfaits mobilité durables.

Sur le même sujet


Quels opérateurs d’engins électriques resteront à Bordeaux ?

Quels opérateurs d’engins électriques resteront à Bordeaux ?

Bientôt, des opérateurs de vélos, scooters et trottinettes en libre-service ne seront plus autorisés dans la Métropole bordelaise. Certains d’entre eux ont récemment amélioré la qualité de leur service afin de correspondre aux critères imposés par Bordeaux Métropole dans son appel à manifestation d’intérêt