Bordeaux : rue de la Rousselle, des « éclats » de pierre sur la zone de chantier et un immeuble évacué

Nouveau déploiement de pompiers, ce vendredi matin, de part et d’autre du périmètre de sécurité de la rue de la Rousselle.

Nouveau déploiement de pompiers, ce vendredi matin, de part et d’autre du périmètre de sécurité de la rue de la Rousselle.

Laurent Theillet/SUD OUEST

Simple aléa de chantier, conséquence des précipitations des derniers jours ou inquiétant symptôme d’une faiblesse structurelle du bâtiment, dont la partie arrière, tient encore debout ? Une inspection de sécurité, notamment en présence de pompiers et de personnels de la Ville et de Bordeaux Métropole, était en cours à la mi-journée. Le bureau d’études en charge des travaux de déblaiement et de sécurisation est attendu dans l’après-midi.

« Par précaution », indique Stéphane Pfeiffer, les occupants des n° 1 et n° 3, impasse Fauré, soit six foyers, ont été priés d’évacuer leur appartement. Dont Océane, étudiante, qui a eu le temps de prendre un sac de cours et quelques vêtements. Elle avait emménagé ces derniers mois, rassurée par les travaux en cours : « Ils étaient en train de nettoyer et au final… »

Retour prévu mi-mai

Débutée à la mi-février, la troisième et dernière phase des travaux de sécurisation engagée par la Ville depuis le milieu de l’été dernier devait s’achever à la mi-mai. Elle consiste en l’évacuation des décombres des immeubles effondrés, pour le coup quasi achevée, et bien sûr le confortement des immeubles voisins.

Le retour des habitants, notamment dans les immeubles d’en face, restait conditionné à la fin du chantier tandis que, pour les n° 17 et n° 23, qui bordent la dent creuse, d’importants travaux de réparation intérieure sont nécessaires.