Bordeaux : Adopt’, la révolution du parfum aux odeurs de succès

L’une est située au début de la rue, au numéro 7, tout près de la place de la Comédie, en pointe du très chic triangle d’or. L’autre est au 240, tout près de la plus populaire place de la Victoire. Deux adresses illustrant bien l’ADN d’Adopt’ Parfums, société girondine…

L’une est située au début de la rue, au numéro 7, tout près de la place de la Comédie, en pointe du très chic triangle d’or. L’autre est au 240, tout près de la plus populaire place de la Victoire. Deux adresses illustrant bien l’ADN d’Adopt’ Parfums, société girondine, dont le siège est installé à Cestas près de Bordeaux. Une marque devenue, en six ans, une enseigne commerciale des plus plus dynamiques, via ses boutiques Adopt’, de vente de parfums.

Les flacons Adopt’ sont tous identiques, seules les étiquettes distinguent les différentes fragrances.

Les flacons Adopt’ sont tous identiques, seules les étiquettes distinguent les différentes fragrances.

Adopt’

« Casser les codes marketing »

Une performance qui s’appuie sur une stratégie audacieuse mais finalement efficace : « Nous avons cassé tous les codes du marketing du parfum. Les flacons superbes, les égéries connues, les campagnes de publicité reprenant tous les codes du luxe, ce n’est pas pour nous. Pour autant, nous travaillons avec les plus grands parfumeurs français, ceux-là mêmes qui fournissent en parfums les plus grandes marques prestigieuses. Nous proposons, à prix bas, à partir de 9,99 euros les 30 cl et jusqu’à 16,90 euros pour des parfums irréprochables qui représentent la qualité française reconnue dans le monde entier dans ce domaine », précise Frédéric Stoeckel, président d’Adopt’ Parfums depuis janvier 2019.

La recette gagnante des boutiques Adopt’ tient dans cette formule, proposer, pour les parfums femme et homme, un conditionnement unique et des flacons dont seules les étiquettes varient. Limiter au maximum la publicité, travailler la notoriété sans lui associer un ou une égérie. Et même si Adopt’ Parfums, qui a en interne son propre « nez », Philippe Hardel, un ancien du groupe de luxe Louis Vuitton Moët Hennessy (LVMH), achète ses « jus » au même prix au litre que les marques de luxe, le modèle économique fleure bon le succès.

La société recrute

L’origine de la société, quand en 1986 elle s’appelait Réserve Naturelle, et connaissait un petit succès dans le monde de l’accessoire de mode et le maquillage, a été oubliée. Aujourd’hui, le maquillage reste mais le parfum écrase tout. L’enseigne Adopt’, ses 161 magasins en France, dont 19 en franchise, les 2 000 points de ventes qui distribuent sa marque et son site internet réalisent, selon nos informations, près de 60 millions d’euros de chiffre d’affaires. Un chiffre multiplié par trois en six ans. Adopt’ Parfums mobilise 600 collaborateurs, dont 130 à Cestas. Actuellement 15 postes y sont actuellement ouverts, la société recrute.

Il faut dire que la pépite française du commerce de parfums est ambitieuse et elle vient de se doter des moyens de l’être encore plus. Elle vient de lever 26,2 millions d’euros auprès de son actionnaire majoritaire depuis 2016, NextStage AM, de Trocadéro Capital Partners, mais aussi du groupe d’assurances Axa, via son fonds, bien nommé dans ce cas précis « Pépites et Territoires ».

“Nous dupliquons le modèle et nous visons 100 franchises dans les trois ans”

Parmi les objectifs de cette levée de fonds, il faut noter l’ambition de moderniser l’outil de production, notamment à Cestas, mais aussi la logistique de la marque. Adopt’ Parfum est déjà présente à l’international, en Chine, à Hong Kong, à Taïwan, en Europe… Mais la société veut accélérer son positionnement à l’export tout en donnant un vrai coup d’accélérateur à sa stratégie d’ouverture de points de vente en France et en Europe. « Nous avons eu le temps d’éprouver le modèle économique de nos boutiques et des premières franchises. Désormais, nous dupliquons le modèle et nous visons 100 franchises dans les trois ans », explique le président.

Coup de communication

Un déploiement qui va s’accompagner d’une accélération des ventes via le digital. Le site marchand Adopt’ représente 8 % du chiffre d’affaires. Un ratio qu’une campagne de communication TV, digitale et par affichage, déployée dès juin, devrait améliorer. Pilotée par l’Agence So Bang la campagne doit accélérer la notoriété de la marque qui a écoulé 6,5 millions de flacons l’an dernier, dont 4,5 millions en France, mais ne se pose pas en concurrente des marques de luxe.