Bassin d’Arcachon : au pied de la dune du Pilat, deux restaurants « éphémères » ont ouvert

Malgré le chantier, il y a du monde. Il y a toujours du monde sur la Dune. Même un lundi matin de février où il bruine, il y a quelqu’un sur la Dune. Et il faut bien nourrir tous ces visiteurs, non ? Voilà pourquoi, pendant les travaux, le syndicat mixte de la dune du Pilat a lancé un appel d’offres pour deux points de restauration à emporter dans le village « éphémère ».

« Je me suis rendu compte qu’on avait peut-être notre chance, que pas tant de gens que ça ne voulaient se lancer, alors j’ai postulé… » C’est Romain Verrier qui parle. Il dirige depuis deux ans le Tekoa café, place Jean-Hameau à La Teste-de-Buch et a été retenu pour ces deux points de restauration au pied de la Dune : « Visiblement, notre projet a plu. À nous de jouer maintenant ! »

Ce n’était pas gagné. En effet, le syndicat a profité de cette réhabilitation pour rehausser les critères des cahiers des charges des boutiques et des restaurants de la Dune, « pour rendre l’offre plus qualitative » dixit Nathalie Le Yondre, maire socialiste d’Audenge et présidente du syndicat. Alors Romain Verrier a passé un partenariat avec Biocoop dans cette optique.

« Tout est bio ! »

« Ici, tout est bio, sourit-il. Il y a le moins de plastique possible. Les légumes bio ne sont pas emballés dans du plastique ! Nos boissons sont toutes de la région. Nous n’avons par exemple pas de Coca mais du Fiz Bio Cola fabriqué à Bordeaux. Le café, c’est le café tchanqué de La Teste ! Ce sont des glaces Cardamome d’Arcachon. » La carte propose aussi des wraps, des bowls, de la truite du Pays basque, du bar de la criée d’Arcachon, des patates douces d’Aquitaine, du poulet issu d’une ferme de Pissos, des œufs du Lot-et-Garonne, etc. D’accord, et les pailles ? Fabriquées en noyau d’avocat. Mais oui…

Le Tekoa Dune est, depuis ce samedi 5 mars, ouvert 7 jours sur 7 au pied de la dune du Pilat.

Le Tekoa Dune est, depuis ce samedi 5 mars, ouvert 7 jours sur 7 au pied de la dune du Pilat.

David Patsouris

« C’est un challenge, convient Romain Verrier, parce que le cahier des charges impose pas mal de travail. Nous cuisons beaucoup de choses au Tekoa Café à La Teste et nous amenons tout ici. Nous avons trouvé nos marques au Tekoa Café, on pouvait donc se projeter vers autre chose. La Dune, c’est un site qui représente le bassin d’Arcachon alors, tant qu’à être quelque part, pourquoi ne pas être là ? »

« Commercialement parlant, c’est un site porteur mais ce n’est pas seulement ça qui nous a motivés. C’est un défi de proposer une offre bio qui réponde à la demande du syndicat mixte »

Et puis ici, il y aura toujours des clients (même en février sous la bruine). « Oui, commercialement parlant, c’est un site porteur mais ce n’est pas seulement ça qui nous a motivés. C’est un défi de proposer une offre bio qui réponde à la demande du syndicat mixte. Donc c’est génial quoi ! » Pas de doute, il est heureux. D’ailleurs, il a aussi postulé pour occuper l’une des huit futures cabanes réhabilitées.