Agen : Le quartier Jasmin poursuit sa mue

Mardi 3 mai, la réunion de quartier, animée par Thomas Zamboni, adjoint en charge de la vie des quartiers, a permis de faire…

Mardi 3 mai, la réunion de quartier, animée par Thomas Zamboni, adjoint en charge de la vie des quartiers, a permis de faire un point sur les aménagements futurs de cette portion de ville, outre le chantier actuel de la place Jasmin, qui devrait s’achever au mois d’août. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les cartons sont bien remplis.

Du côté des projets portés par le Conseil de quartier, l’entrée de la petite rue Londrade devrait afficher un nouveau visage en 2023, avec une mise à niveau égal des trottoirs et de la chaussée, afin de transformer cette artère en zone partagée.

Toujours la même année, les marches à l’entrée du skate-park, à la prairie du Pont-Canal, devraient être réaménagées et ombragées afin d’offrir, entre autres aux réguliers spectateurs des glisseurs, un espace agréable où s’installer pour assister aux figures des skateurs ou juste croquer dans un sandwich. Dans les projets à plus long terme, à savoir courant 2024, ce sera au tour de l’église des Jacobins d’offrir un peu de verdure, avec une végétalisation du parvis. Par ailleurs, le Conseil de quartier espère pouvoir offrir une cure de jouvence aux rues Cale-Abadie et Roques, très passantes, très abîmées, concentrant une partie de l’habitat du quartier et sujettes à diverses nuisances.

Une aire de camping-cars

Côté Ville, le projet de création de l’aire de camping-cars avance. La municipalité a acquis un terrain de la rue des Îles sur lequel un ancien garage était dressé. Les travaux de démolition sont achevés et les premiers engins de construction devraient arriver fin 2022 – début 2023 pour une ouverture au printemps 2023.

L’emplacement de la future aire de camping-cars, dans la rue des Îles.

L’emplacement de la future aire de camping-cars, dans la rue des Îles.

Ville d’Agen

Cette aire de stationnement sera la première en site très urbain, complétée par celle en projet au Passage-d’Agen (de six à dix emplacements prévus au parc des Maisons éclusières). Elle devrait accueillir de 20 à 25 véhicules, et un traitement paysager permettra de séparer nettement l’aire des jardins des riverains. Ces nouvelles aires permettront de doubler la capacité d’accueil des camping-cars sur l’Agglomération d’Agen.

L’absence d’aire de stationnement et de service pour camping-cars à proximité du centre-ville constitue un réel manque

Thomas Zamboni précise : « Cette absence d’aire de stationnement et de service à proximité du centre-ville constitue un réel manque », pointé notamment par l’Office de tourisme. « Cela permettra d’amener en cœur de ville une population de visiteurs à fort pouvoir d’achat. » L’opération, hors acquisition, a été estimée à 270 000 euros.

Exemple d’un pumptrack, avec trois zones de difficulté.

Exemple d’un pumptrack, avec trois zones de difficulté.

Ville d’Agen

Toujours dans le même secteur, le centre de loisirs des Îles devrait enfin voir une végétalisation totale de son espace extérieur cet automne, avec un terrain d’activité ombragé, un potager avec des bacs en bois, des haies champêtres, et même une tyrolienne, pour un montant estimé entre 80 000 et 100 000 euros.

Enfin, au printemps 2023, la contre-allée De Gaulle devrait voir disparaître les énormes et disgracieux plots de béton violets au profit de bornes amovibles. L’accès à la rue Cal-Abadie se fera donc par un contrôle d’accès, et l’entrée du parking se fera donc uniquement par le Péristyle du Gravier. « L’idée est de vraiment séparer le flux des piétons et des voitures, pour plus de sécurité, et aussi plus de confort pour les clients des terrasses des cafés et restaurants. La mairie sait que le quartier Jasmin est un lieu de sortie, qui draine du monde. Mais c’est aussi un lieu de vie, et les résidents vivent des nuisances. Nous devons conjuguer les deux, afin de continuer à faire vivre le quartier, tout en améliorant le quotidien des habitants », conclut l’adjoint.